Page is loading...

La puissance infinie de Dieu

La puissance infinie de Dieu n'a pas de preuve plus claire que celles qui nous sont fournies par l'étude et l'examen des phénomènes de l'univers créé et des formes et colorations multiples de la nature qui ne pourront jamais être décrites entièrement.

Quand nous regardons la Création de Dieu, nous nous trouvons confrontés à une énergie si vaste qu'aucune limite ne peut lui être supposée. Un regard sur la Création et les millions de vérités que recèlent les merveilles de la nature et les profondeurs de l'être humain lui - même fournit l'indication la plus claire de l'étendue du pouvoir de Celui qui les a créés, car l'ordre riche et complexe de l'existence n'admet pas d'autre explication.

C'est la puissance incomparable de Dieu qui force l'homme à s'incliner humblement devant le Créateur de ce grand ordre. On ne peut exprimer avec les mots les dimensions de Sa puissance; cette essence unique est dotée d'une puissance telle qu'il Lui suffit de commander: “Sois!” pour qu'une chose vienne aussitôt à l'existence:

”… Quand Il veut une chose, Son Commandement consiste à dire: “Sois!”; et elle est.” Coran, sourate 36, verset 42

La loi exprimée par ce verset indique mieux que tout, Sa puissance illimitée, ainsi que la manifestation de Son pouvoir et de Sa splendeur sans borne. Elle réfute toute limite qu'on chercherait à fixer à la puissance divine et proclame l'inadéquation de tous les critères et mesures en égard à cette loi divine.

Les pionniers des sciences naturelles, les hommes des laboratoires, en dépit des progrès qu'ils ont réalisés, n'ont pas encore acquis la connaissance complète et définitive des secrets d'un seul être parmi les êtres nombreux et variés de l'univers de la création. Néanmoins, la connaissance défectueuse et non objective que l'homme a acquise au sujet de quelques êtres de ce monde est suffisante pour lui permettre de réaliser pleinement que le pouvoir immense qui a créé une telle abondance et variété dans l'univers doit être infini.

Considérer la portée de Sa création: des créatures fragiles, des bêtes monstrueuses aux apparences bizarres vivant dans les profondeurs de l'océan, des oiseaux délicats aux chants mélodieux, et aux ailes multicolores dont la beauté sert de modèle aux artistes, des étoiles qui brillent dans les cieux et le soleil qui se lève et se couche, l'aube et le clair de lune, les planètes, galaxies et nébuleuses dont chacune contient dans son cœur parfois des millions de grandes étoiles brillant dans l'infini.

Une création pareille, qui inspire l'étonnement par sa splendeur, n'est - elle pas la preuve du pouvoir infini de son Artisan? Peut - on ignorer la puissance d'un créateur qui confère une si grande variété à la vie, et fait que les formes finies et distinctes se révèlent dans le vaste éventail des phénomènes?

Etant donné que toutes ces formes séduisantes de la création procèdent en dernière instance, de l'atome, la question de l'être ne peut donc s'expliquer que par référence à une force infinie capable de tout orienter.

C'est Lui qui pousse toutes les choses à prendre des formes vivantes et qui possède le pouvoir et l'intelligence pour concevoir et réaliser ce dessein vaste et précis.

* * *

Petit et grand, difficile et facile sont des qualificatifs propres aux êtres finis. Dans le royaume infini de l'essence de Dieu et de ses attributs, il n'est guère question de grand ou petit, de peu ou de beaucoup. L'impuissance et l'incapacité sont dues à une énergie finie dont on dispose, ou à l'existence d'un obstacle sur le chemin ou à l'absence de moyens ou d'instruments. Elles sont inconcevables dans le cas d'une puissance infinie.

Rien aux cieux et sur terre ne saurait affaiblir sa puissance. Il est savant et puissant.” Coran, sourate 35, verset 41

Bien que Dieu soit capable de tout, Il a créé le monde d'après un plan spécifique et précis dans le cadre duquel un rôle déterminé a été assigné à certains phénomènes pour en engendrer d'autres. Ces phénomènes sont totalement et incontestablement soumis à sa volonté en remplissant leur rôle et ne s'opposent pas le moins du monde à ses ordres.

“Le soleil, la lune et les étoiles sont tous sous Son commandement. N'est - ce pas à Lui
qu'appartient la création et le commandement. Béni soit Dieu, Seigneur des mondes”. Coran, sourate 7, verset 53

Aucune créature dans l'univers ne peut manifester une puissance ou partager la Volonté de Dieu, car Il n'a ni un partenaire dans Son essence, et ni un associé dans Son pouvoir de création. Autrement dit, les créatures dépendent de Lui dans leur essence et n'ont aucun pouvoir pour agir sans Sa volonté.

Chaque fois qu'Il le veut ou que la nécessité s'impose, Il bouleverse tout l'ordre de l'existence, aussi ferme soit-il. Tout est soumis à Sa volonté. Le créateur qui a assigné a chaque facteur ou cause, un effet particulier, est capable de neutraliser ou de suspendre cet effet, à tout moment.
Tout comme un seul ordre amena l'univers à l'existence, un seul ordre enlèvera aux phénomènes leurs rôles habituels.
“Ils dirent: 'brûlez Abraham et donnez la victoire à nos dieux, si vous êtes des hommes d'action'. Nous ordonnâmes au feu: 'sois froid et paix pour Abraham. 'Ils voulurent user d'un stratagème contre lui mais nous fîmes d'eux les perdants Coran, sourate 21, versets 68 à 70

Cette puissante attraction du soleil et de la terre, qui s'exerce dans un grand domaine, est soumise à Sa volonté. Ainsi, Il donne à un petit oiseau le pouvoir nécessaire, pour résister à l'attraction terrestre et s'envoler.

“N'ont ils pas vu, assujettis dans le vide du ciel, les oiseaux que seul Dieu retient? Voilà bien des signes vraiment, pour des gens qui croient!” Coran, sourate 16, verset 74

N'importe quel phénomène qui puisse nous venir à l'imagination, voit ses besoins, en vie et en nourriture, satisfaits par le créateur, c'est à dire que toute capacité ou pouvoir, sur le plan de la création revient nécessairement à la puissance infinie de Dieu.

Ali, le Commandeur des croyants - Que la Paix soit sur lui dit:
“Oh Dieu, nul ne peut pénétrer les profondeurs de Ta Splendeur et de Ta majesté. Nous savons seulement que Tu es vivant et auto subsistant, et que Tu ne manges et ne dors point.
Aucun esprit ne peut Te percevoir, et aucun œil ne peut T'apercevoir, alors que Tu vois tout. Tu connais la durée de vie de toute chose. Tu es le Tout Puissant.

Bien que nous n'ayons rien perçu de Ta création, nous sommes étonnés de Ta puissance et nous Te louons beaucoup. Car nous savons que ce que nous ne pouvons pas voir avec nos yeux et que nous ne pouvons atteindre avec notre esprit et notre intelligence, et qui nous est caché par les voiles de l'inconnu, est beaucoup plus grand que ce que nous percevons”.1

Quand l'homme décide de construire quelque chose - un hôpital par exemple - il rassemble les outils nécessaires et les pièces d'équipement qui n'ont aucune relation essentielle entre elles, et les relie alors, l'une à l'autre, au moyen d'une série de relations artificielles, pour atteindre son but.

Cependant, pour créer de telles relations artificielles, il utilise des forces et des objets qui existent déjà. Son travail et son activité sont une partie du système de la création. Ils ne sont pas, à proprement parler, de l'activité créatrice, mais seulement une forme de mouvement qui a lieu en des objets existants. Mais la création divine forme une toute différente catégorie de la production de relations artificielles entre des objets non reliés. Dieu crée les choses avec toutes leurs propriétés, leurs forces et énergies et leurs caractéristiques.

Quand nous disons que Dieu est le Tout puissant, nous devons préciser que son pouvoir concerne uniquement les choses qui sont possibles. Les choses qui sont rationnellement impossibles sont totalement en dehors des limites de Sa providence. Le fait d'utiliser le mot Pouvoir ou Capacité par rapport aux choses qui sont impossibles est incorrect et sans aucun sens.

Bien que le pouvoir de Dieu soit en effet illimité, la capacité réceptive des choses et leur capacité à servir comme lieu de la manifestation du pouvoir divin, doivent être prises en considération. L'exécution de la volonté de Dieu est couplée aux relations entre cause et effet avec le réseau complexe de raisons et de causes.

Pour qu'une chose puisse devenir l'objet de la volonté divine, elle ne doit pas être impossible et doit posséder en son essence la capacité réceptive. La Volonté divine s'accomplit au moyen de la réceptivité des choses. Il est vrai que la splendeur divine est infinie et constante, mais le terrain pour la recevoir est imparfait et incapable d'absorber entièrement ce que la source met à sa disposition.

L'Océan est une source abondante d'eau, mais une citerne n'a qu'une capacité finie pour recevoir cette eau, et une quantité infime de cette eau suffit à remplir la citerne. Il est clair que dans ce cas, c'est bien la capacité de la citerne qui est limitée et non l'eau de l'océan.

Quelqu'un demanda à l'Imam Ali, le Commandeur des croyants - Que la paix soit sur lui -:
“Est ce que ton Dieu est capable de mettre le monde entier dans un œuf de poule?” Ali répondit: “Dieu est certes capables de tout faire, mais ce que tu demandes est chose impossible”.

Ainsi bien que l'Essence sacrée de Dieu soit entièrement libre de toute incapacité, il est insensé et irrationnel de demander si Dieu peut faire quelque chose d'impossible en soi.

* * *

Celui dont le cœur bat avec l'amour de Dieu et déborde de foi en le Créateur de tout être ne sera jamais découragé, même seul ou désespéré et en pleine contrariété. Il entreprend la tache la plus difficile, se sentant sous 1'ombre protectrice d'un pouvoir suprême qui peut le faire triompher de toutes les difficultés. Un homme qui est conscient de la présence de Dieu et sait qu'il bénéficie de son soutien peut résister et supporter toutes les preuves. Les difficultés sont pour lui comme de l'écume disparaissant à la surface de l'eau.

De jour en jour, le feu qui brûle en lui, devient plus ardent et les épreuves font de lui un homme plus fort. A travers toutes les peines qu'il endure, il est réconforté et aguerri par la bonté et la faveur de Dieu et c'est ce qui fait le vrai moteur de son activité. L'échec ne barre jamais son chemin et ne peut l'affliger. Avec une intention sincère et un effort appliqué, il continue jusqu'à la victoire finale.

Il comprend que ses efforts ne peuvent rester vains et que la victoire appartient à ceux qui la méritent. Il sait que Dieu prend la main de Ses esclaves quand ils n'ont pas d'autre refuge que Lui. Il connaît son Seigneur qui choisit le moment propice pour rouler dans la poussière de l'humiliation le nez des rebelles et des oppresseurs arrogants qui ne croient qu'à la violence.
Combien de tyrans ont été renversés au cours de l'histoire humaine, en disparaissant dans une tempête de honte.

L'histoire des messagers de Dieu représente en soi un modèle idéal et complet des valeurs humaines. Nous savons tous comment ces messagers se sont levés contre les forces oppressives de leur époque dans le but de guider les hommes au salut, de réformer leurs sociétés et de leur inculquer les nobles valeurs.
Ce sont les messagers de Dieu qui ont allumé la première flamme qui finit par détruire le polythéisme.

L'éclat de leurs croyances a pu changer la face et le cours de l'histoire. Ils ont posé les fondements du culte monothéiste, et ont établi les principes de la vertu de la manière la plus totale.
Qui peut nier le rôle de leur dévotion et de leur foi dans le combat incessant qu'ils menèrent. Jusqu'à quel point l'homme peut - il faire preuve de volonté, d'endurance et de sacrifice?

Un bref examen de la glorieuse histoire des prophètes nous permet de comprendre leur sincérité, leur dévotion, leur patience et leur désir intense de guider et de réformer leurs prochains. Le secret de leur victoire réside dans le fait qu'ils n'ont jamais pensé à eux - mêmes, ne fût - ce qu'un seul instant. Ils ont sincèrement renoncé à leur propre être, en en faisant don dans le sentier de Dieu. Et Dieu leur a alors répondu en leur offrant l'immortalité et la renommée éternelle.

  • 1. Nahj -ul-Balagha, sermon 159

Share this page