Page is loading...

Le Walima

Le mot arabe de « Walima » est derivé de « Walam » qui signifie se rassembler, se réunir. Le Walima veut dire le festin solennel et somptueux, ici le banquet de mariage ou « Ta’âm oul Ours.»

Les noces du Saint Prophète, Hadhrat Muhammad (S), et de la Sainte Khadîjah furent célébrées avec faste et donnèrent lieu au Walima. Les invitations furent distribuées aussi bien par Hadhrat Abou Tâlib (as), l’oncle du Saint Prophète, que par Hadhrat Khadîjah elle-même. Hadhrat Abou Tâlib (as) récita en personne le Sermon de la cérémonie nuptiale et pay de sa poche la dot de douze Okes et demi d’or, équivalent au prix de vingt jeunes chameaux de bonne race.

Au mariage de Hadhrat Ali (‘a) et de Hadhrat Fatimah (‘a), un grand banquet ou Walima fut aussi organisé où le repas consistait en dattes et olives. Abou Ayyoub Al Ançary offrit, pour l’occasion, son unique chèvre à l’Envoyé de Dieu. Il est celui qui a été béni par Allah d’accueillir Son Messager dans sa demeure lors de son émigrationde La Mecque vers Médine, connue sous le nom de Hégire.

Lorsque Hadhrat Muhammad (S) fit son entrée dans « la Ville de Lumières » ou « Madinat Al Mounawwarah », chaque tribu exprima son désir à l’Envoyé de Dieu à venir habiter chez elle. Il refusa toutes les offres en répondant que le chameau sur le dos duquel il s’était assis avait reçu l’inspiration de l’amener là où il conviendrait. L’ animal continua son chemin jusqu’à ce qu’il vînt s’agenouiller dans la cour du Chef de la famille de Bani Najjar que l’histoire reconnaît sous le nom de Abou Ayyoub Al Ançary.

Le Messager d’Allah demanda à l’Imam Al i (‘a) « d’inviter tous les Mouhajérines (les Emigrés de la Mecque) et les Ançar (les natifs de Médine) à ce banquet, qu’ils soient près ou loin.

- Ö Rassouloullah! Comment dois-je faire pour appeler toutes ces gens qui vaquent à leur travail dans des champs situés hors de la Ville? Questionna son cousin et fidèle serviteur.
- Tu gravis sur le haut de la Mosquée et annonce en criant que le Prophète d’ Allah vous appelle, répondit-il. »

Le fils d’Abou Tâlib exécuta ces recommandations et tout Madina vint participer au Walima.
Le Saint Prophète de Dieu exposa au festin toute la viande de cette seule chèvre offerte en cadeau, la couvrit d’une nappe, demanda aux convives d’en manger et de laisser de côté tous les os. Quand tout le monde fut rassasié, Hadhrat Muhammad ((S)) se leva, ramassa tous les restes d’os et pria Dieu de faire revivre cet animal. Allah exauça son vœu et la chèvre revint vivante chez Abou Ayyoub Al Ançary, le Compagnon fidèle de l’Envoyé de Dieu. Les historiens n’omettent pas de faire remarquer, d’autre part, en relatant ce fait miraculeux que, depuis cette date, les malades se guérissaient en buvant le lait de ce mammifère. Trois Hadiths tirés de « Téhzibhoul Islam » de Allama Majlissi (Aallallahou Maqamahou) compléteront cette page:

« Le Saint Prophète d’Allah a dit que: le Walima est recommandé en cinq occasions:
le mariage, le rasage des cheveux du nouveau-né (Aqiqa), la circoncision (Khatna), l’achat ou la construction d’une maison et au retour d’un voyage ( n.-d.t.: surtout le Hajj et le Zyarat ). »

« L’Emir des Croyants, Hadhrat ALI offrir un repas et réciter un (recommandé). »
(‘a) a déclaré que: inviter les Croyants à assister au Nikah, leur Khoutbha avant la formule rituelle du Nikah est Sounnat

« Le Messager d’Allah a formulé que: le Walima est vivement recommandé le premier jour sans qu’il soit nécessaire le jour suivant et constitueune attitude ostentatoire le troisième jour. »

Share this page