Page is loading...

Jésus, Fils De Marie, Cité Dans Le Saint Coran

« En vérité, Nous avons donné le Livre à Moïse et, après lui, Nous avons envoyé des Messagers à la suite. Et à Jésus, fils de Marie, Nous avons donné des preuves et Nous l’avons aidé de l’Esprit de sainteté. Chaque fois, donc, qu’un Messager vous apportait ce que vous-mêmes ne désiriez pas, comme vous vous enfliez d’orgueil! Car les uns vous traitiez de menteurs et les autres vous tuiez. » (Saint Coran 2: 87)

* * *

« Dites: "Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a fait descendre, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaïl et Isaac et Jacob et les Tribus et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux Prophètes de la part de leur Seigneur: nous ne faisons de différence entre aucun d’eux. Et à Lui nous sommes soumis." » (Saint Coran 2: 136)

* * *

« Parmi ces Messagers, Nous avons donné aux uns excellence par-dessus les autres. Il en est à qui Allah a parlé; et Il en a élevé d’autres en grade. À Jésus, fils de Marie, Nous avons apporté les preuves et l’avons fortifié par l’esprit de sainteté. Et si Allah avait voulu, les gens qui vinrent après eux ne se seraient pas entretués, après que les preuves leur furent venues; mais ils se mirent à disputer: tel des leurs crut et tel autre mécrut. Si Allah avait voulu, ils ne se seraient pas entretués; mais Allah fait ce qu’Il veut. » (Saint-Coran 2: 253)

* * *

« Quand les anges dirent: "Ô Marie, voilà qu’Allah t’annonce un Verbe de Sa part: Son nom est Al Massîh (le Messie), Issâ (Jésus), fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà et l’un des rapprochés.

Dans le berceau, il parlera aux gens, tout comme en son âge mûr; et il sera du nombre des gens de bien."

Elle dit: "Seigneur, comment y aurait-il pour moi un enfant quand aucun homme ne m’a touché?" – "Comme cela!" dit-Il. Allah crée ce qu’Il veut: quand Il décide d’une chose, rien d’autre. Il dit: "Sois" et c’est.

Et Allah lui enseigne le Livre et la sagesse et la Thora et l’Évangile.

Et le voilà Messager aux enfants d’Israël – "En vérité, si je viens à vous c’est avec un signe de la part de votre Seigneur. Oui, pour vous je pétris de glaise une figure d’oiseau, puis je souffle dedans: et, par la permission d’Allah, c’est un oiseau. Et je guéris l’aveugle-né et le lépreux et je ressuscite les morts par la permission d’Allah. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe pour vous, si vous êtes croyants!

Et me voici pour confirmer ce qu’il y a devant moi du fait de la Thora, et pour vous rendre licite partie de ce qui vous était interdit. Et je suis venu à vous avec un signe de votre Seigneur. Craignez Allah, donc, et obéissez-moi!

Oui, Allah est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-le donc: c’est un chemin droit."

Puis, quand Jésus sentit de la mécréance de leur part, il dit: "Qui sont mes secoureurs en Allah?" – Les apôtres dirent: "Nous sommes les secoureurs d’Allah. Nous croyons en Allah. Et sois témoin que, certes, nous sommes des Soumis.

Seigneur, nous avons cru en ce que Tu as fait descendre et suivi le Messager. Inscris-nous, donc, parmi les témoins." » (Saint Coran 3: 45-53)

* * *

« Lorsqu’Allah dit: "Ô Jésus, voici que Je vais t’achever et t’élever vers Moi et te purifier de ceux qui ont mécru et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui mécroient. Puis, vers Moi, en vérité, est votre retour. Puis Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous n’êtes pas d’accord. » (Saint Coran 3: 55)

* * *

« Oui, au regard d’Allah, il en est de Jésus comme d’Adam qu’Il créa de poussière puis à qui Il dit: "Sois": et il fut. » (Saint Coran 3: 59)

* * *

« Dis: "Nous croyons en Allah et en ce qu’on a fait descendre sur nous et en ce qu’on a fait descendre sur Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus et en ce qui a été apporté à Moïse et à Jésus et aux Prophètes de la part de leur Seigneur: nous ne mettons entre eux aucune différence; et c’est à Lui que nous sommes soumis." » (Saint Coran 3: 84)

* * *

« Tout est venu de leur rupture de l’alliance et de leur mécréance aux signes d’Allah et de leur meurtre sans droit des Prophètes et de leur parole: "Nos cœurs sont incirconcis" – quand c’est Allah qui a scellé leurs cœurs à cause de leur mécréance, si bien qu’à part quelques-uns ils ne croiront pas;

Tout est venu de leur mécréance et de leur parole contre Marie – énorme calomnie,

Et de leur parole: "Nous avons vraiment tué le Christ"; Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah!...Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié; mais on leur a apporté quelqu’un de ressemblant! Oui, et ceux qui divergent à son sujet en ont certainement un doute: ils n’en ont d’autre science que la poursuite d’une conjecture. Car ils ne l’ont certainement pas tué,

Mais Allah l’a élevé vers Lui. Et Allah demeure Puissant, Sage.

Tel, parmi les gens du Livre, sûrement croira, avant sa mort. Et au Jour de la Résurrection, il sera témoin contre eux. » (Saint Coran 4: 155-159)

* * *

« Oui, Nous t’avons fait révélation comme Nous avons fait révélation à Noé et aux Prophètes après lui. Et Nous avons fait révélation à Abraham et à Ismaïl et à Isaac et à Jacob et aux Tribus et à Jésus et à Job et à Jonas et à Aaron et à Salomon et Nous avons donné le psautier à David. » (Saint Coran 4: 163)

* * *

« Ô Gens du Livre, n’exagérez pas dans votre religion et ne dites d’Allah que la vérité. Le Christ Jésus, fils de Marie, n’est jamais qu’un Messager d’Allah, Sa Parole qu’Il jeta vers Marie, un Esprit de Sa part. Croyez donc en Allah et en Ses Messagers. Et ne dites pas « Trois ».

Cessez! Ce sera meilleur pour vous. Allah est un seul Dieu. Rien d’autre. Il aurait en enfant? Pureté à Lui! À lui appartiennent tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre. Et quelle suffisante garantie qu’Allah!

Jamais le Christ ne dédaignera d’être Esclave à Allah, et non plus les anges rapprochés. »

(Saint Coran 4: 171-172)

* * *

« Mécroient, très certainement, ceux qui disent: "Allah? Mais c’est le Christ, fils de Marie!" – Dis: "Qui donc est maître de quoi que ce soit contre Allah? Et s’Il veut faire périr le Christ, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous ceux qui sont sur la terre?...

– Alors qu’à Allah appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui est entre les deux! » Il crée ce qu’Il veut. Et Allah est capable à tout. » (Saint Coran 5: 17)

* * *

« Et Nous avons lancé sur leurs traces Jésus, fils de Marie, en tant que confirmateur de ce qu’il avait devant lui du fait de la Thora. Et Nous lui avons donné l’Évangile – où il y a guidée et lumière – en tant que confirmation de ce qu’il avait devant lui du fait de la Thora, et en tant que guidée et exhortation pour les pieux. » (Saint Coran 5: 46)

* * *

« Ce sont à coup sûr des mécréants ceux qui disent: "En vérité, Allah, c’est le Christ, fils de Marie!" – Alors que le Christ a dit: "Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur." Quiconque, en vérité, donne à Allah des associés, eh bien oui, Allah lui interdit le Paradis; et son refuge est le Feu. Et pour les prévaricateurs, pas de secoureurs!

Ce sont à coup sûr des mécréants ceux qui disent: "En vérité, Allah est troisième de Trois." Alors qu’il n’y a de Dieu qu’Allah Seul! Et s’ils ne cessent leur dire, très certainement un châtiment douloureux atteindra ceux d’entre eux qui mécroient. » (Saint Coran 5: 72-73)

* * *

« Le Christ, fils de Marie, n’était qu’un Messager. Des Messagers certes avant lui ont passé. Et sa mère était une véridique. Et tous deux mangeaient au repas! Vois comme Nous leur exposons les signes, et puis vois comme ils se détournent! » (Saint Coran 5: 75)

* * *

« Et quand Allah dira: "Ô Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiai de l’esprit de sainteté! Au berceau tu parlais aux gens, puis comme homme ayant atteint l’âge mûr.

Et quand Je t’enseignai le Livre et la sagesse et la Thora et l’Évangile! Et quand tu pétrissais de glaise comme une figure d’oiseau! Puis tu soufflais dedans; puis par Ma permission, elle devenait oiseau. Et tu guérissais, par Ma permission, l’aveugle-né et le lépreux. Et quand J’empêchais de toi les enfants d’Israël, au moment où tu leur apportais les preuves! Puis ceux d’entre eux qui ne croyaient pas dirent: "Ceci vraiment n’est que magie manifeste!"

Et quand J’ai révélé aux Apôtres ceci: "Croyez en Moi et en Mon Messager", ils dirent: "Nous croyons; et sois témoin qu’en vérité nous sommes des Soumis."

– Quand les Apôtres dirent: "Ô Jésus, fils de Marie, se peut-il que ton Seigneur fasse descendre du ciel sur nous un plateau servi?" Lui de dire: "Craignez Allah si vous êtes croyants."

Ils dirent: "Nous voulons en manger et que nos cœurs se tranquillisent et que nous sachions qu’en effet tu nous as dit vrai et que nous en soyons témoins."

"Ô Allah, notre Seigneur, dit Jésus, fils de Marie, fais descendre du ciel sur nous un plateau servi qui soit une fête pour nous – pour le premier d’entre nous comme pour le dernier d’entre nous – ainsi qu’un signe de Toi. Et nourris-nous tandis que Tu es le meilleur des nourrisseurs."

"Oui, dit Allah, Je le ferai descendre sur vous. Après quoi quiconque d’entre vous vient à mécroire, alors, oui, Je le châtierai d’un châtiment dont Je ne châtierai personne de par les mondes!"

Et quand Allah dira: "Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui a dit aux gens: "Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d’Allah?" Il dira: "Pureté à Toi! Qu’aurais-je à dire ce à quoi je n’ai aucun droit? Si je l’avais dit, alors Tu l’aurais su, certes: Tu sais ce qu’il y a en moi, et je ne sais pas ce qu’il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur des invisibles.

Je ne leur ai dit que ce que Tu m’avais commandé, à savoir: "Adorez Allah, mon Seigneur tout comme votre Seigneur". Et je suis resté témoin sur eux aussi longtemps que j’ai demeuré parmi eux. Puis quand Tu m’as achevé, c’est Toi qui es resté leur surveillant. Et Tu es témoin sur toute chose.

Et si Tu les châties, alors, vraiment, ils sont Tes esclaves. Et si Tu leur pardonnes, alors, vraiment, c’est Toi le Puissant, le Sage.

Allah dira: "Voilà le jour où leur véracité va profiter aux véridiques: à eux les Jardins sous quoi coulent les ruisseaux, d’y demeurer éternellement. Allah les agréera et eux L’agréeront. Voilà l’énorme succès!" » (Saint Coran 5: 110-119)

* * *

« Récit de la Miséricorde de ton Seigneur envers Zacharie Son serviteur.

Lequel, quand il invoqua son Seigneur en une invocation secrète,

Dit: « Ô mon Seigneur, les os en moi sont affaiblis, oui, et ma tête s’allume de blancheur.

Cependant, je n’ai jamais été malheureux dans mon appel à Toi, ô mon Seigneur.

Je crains les frères d’adoption après moi, tandis que ma propre femme est stérile: fais-moi donc don de Ta part, d’un héritier qui hérite de moi, et hérite en tant que descendant de la famille de Jacob. Et fais-le agréable, ô mon Seigneur! »

"Ô Zacharie, Nous te donnons bonne annonce d’un garçon. Son nom est Yahia (Jean). Nous ne lui avons auparavant assigné aucun homonyme."

- Et Zacharie: "Ô mon Seigneur, comment aurai-je un garçon, quand ma femme est stérile et que de vieillesse je suis devenu sec?"

Mais Allah: "Comme cela! Ça M’est facile, dit ton Seigneur! Auparavant Je t’ai créé alors que tu n’étais rien!"

"Ô mon Seigneur, dit Zacharie, assigne-moi un signe." – "Ton signe, dit Allah, c’est que de trois nuits pleines, tu ne pourras pas parler aux gens."

Il sortit donc du sanctuaire vers son peuple; puis il leur révéla ceci: "Matin et soir, Glorifiez Allah!"

… "Ô Jean, prends le Livre avec force!" – Et Nous lui apportâmes la Sagesse, tout jeune qu’il était, et aussi Tendresse de Notre part et Pureté. Et il resta pieux et charitable envers ses père et mère; et ne fut point tyran, désobéissant.

Et paix sur lui le jour où il naquit, et le jour où il mourra et le jour où il sera ressuscité comme vivant!

Et rappelle, dans le Livre, Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l’Orient.

Puis elle mit entre elle et eux un voile. Puis Nous lui envoyâmes Notre esprit, lequel prit, pour elle, la forme d’un homme accompli.

Elle dit: "Je cherche protection contre toi auprès du Très Miséricordieux, si tu restes pieux!"

- Il dit: "Rien d’autre: je suis un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un garçon pur."

- Elle dit: "Comment y aurait-il un garçon pour moi, quand aucun homme ne m’a touchée, et que je ne suis pas non plus une prostituée?"

- Il dit: "Comme cela! Ça M’est facile, dit ton Seigneur!" Et nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’est affaire faite!

Elle devint donc enceinte de l’enfant, puis elle se retira avec lui en un lieu éloigné.

Puis les douleurs l’amenèrent au tronc du dattier tandis qu’elle disait: "Malheur à moi! Que ne suis-je morte avant! Et que ne suis-je un oubli qu’on oublie!"

Puis on l’appela, de dessous elle, pour lui dire ceci: "Ne t’afflige pas! Ton Seigneur, certes, a assigné de dessous toi une source.

Secoue vers toi le tronc du dattier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches bonnes à cueillir.

Puis mange et bois et rafraîchis-toi l’œil. Si ensuite tu vois quelque homme que ce soit, alors dis: "En vérité, j’ai voué un jeûne au Très Miséricordieux: je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun homme."

Puis elle vint avec le bébé le porter à son peuple. – Ils dirent: « Ô Marie, tu en es venue à une chose énorme!

Fille d’Aaron, ô sœur, ton père n’était pas un homme de mal, ni ta mère une prostituée!"

Elle fit alors un signe vers le bébé. – Ils dirent: "Comment parlerons-nous à un bébé au berceau?"

Mais lui: "Je suis vraiment le serviteur d’Allah. Il m’a apporté le Livre et désigné Prophète.

Où que je sois, Il m’a fait béni; et Il m’a enjoint, tant que je vivrai, le Salat et le Zakat et la bonté envers ma mère. Il n’a cependant pas fait de moi un tyran, un malheureux.

Et paix sur moi le jour où je naquis et le jour où je mourrai et le jour où je serai ressuscité comme vivant!"

Voilà Jésus, fils de Marie. Parole de la vérité, dont ils doutent encore!

Pourquoi Allah aurait-Il adopté un enfant? Pureté à Lui! Quand Il décrète un commandement, Il dit: "Sois!" et c’est. Rien d’autre. » (Saint Coran 19: 2-35)

* * *

« Quand on frappe exemple du Fils de Marie, voilà que ton peuple passe outre,

Disant: "Nos dieux sont-ils meilleurs, ou lui?" – Ce n’est que par polémique qu’ils te citent ceci. Ce sont plutôt gens disputeurs.

Celui-ci n’était qu’un Serviteur, que Nous avions comblé de bienfaits et que Nous avions désigné comme exemple aux Enfants d’Israël.

Si Nous voulions, oui, Nous ferions anges une partie d’entre vous, qui prendraient la place, sur terre!

Ce Coran est, en vérité, une Science de l’Heure. N’en doutez point. Et suivez-moi: voilà un droit chemin.

Que le Diable ne vous empêche point! Oui, il vous est un ennemi déclaré.

Et quand Jésus apporta les preuves, il dit: "je suis venu à vous avec la sagesse, certes, et pour vous exposer en partie ce en quoi vous divergez. Craignez Allah, donc, et obéissez-moi.

Oui, Allah, c’est Lui mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez-Le donc. Voilà un chemin droit."

Puis les sectateurs des leurs divergèrent entre eux. À ceux, donc, qui prévariquèrent, malheur, pour le châtiment d’un Jour douloureux! » (Saint Coran 43: 57-66)

* * *

« Et quand Jésus, fils de Marie, dit: "Ô Enfants d’Israël, je suis vraiment un Messager d’Allah à vous, confirmateur de ce qu’il y a devant moi de par la Thora, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera « Ahmad » – le Très Glorieux »!... Puis, quand celui-ci vient à eux avec des preuves, ils disent: "C’est de la magie manifeste!" (Saint Coran 61: 6)

* * *

« Ô les croyants! Soyez les secoureurs de Dieu à l’instar de ce que Jésus fils de Marie disait aux apôtres: "Qui sont mes secoureurs en Dieu?" Les apôtres dirent: "Nous sommes les secoureurs de Dieu". Un groupe des Enfants d’Israël, donc, crut, tandis qu’un groupe mécrut. Puis Nous aidâmes ceux qui crurent contre leur ennemi; ils devinrent donc les triomphants. » (Saint Coran 61: 14)

Share this page