Page is loading...

Al-Hussayn, à travers de brefs témoignages du Prophète et de quelques grandes figures du monde musulman

1- Al-Hussayn: un être purifié, donc Infaillible

- Selon al-Samhûdî (et selon Anas cité par l'imam Ahmad ibn Hanbal):

«Le Prophète venait chaque matin à la porte de 'Alî, Fatima, al-Hassan et al-Hussayn, et tenant les deux poteaux (de la porte), il s'écriait trois fois «A la prière, à la prière, à la prière», et de réciter ce verset coranique:

«Ô vous les Gens de la Maison (Ahl al-Bayt): Dieu veut éloigner de vous la souillure et vous purifier totalement».(Coran, XXXIII: 33)

Cité par 'Abbas Mahmoud Al-'Aqqâd1

(et par Ibn Kathir)2

2- Le Prophète, al-Hussayn et le Jour de la Résurrection

L'Imam 'Alî, cité par l'imam Ahmad Ibn Hanbal, a raconté:

«Un jour le Messager de Dieu est entré chez moi, alors que je dormais (...) Fâtima, al-Hassan et al-Hussayn étaient là. Il dit alors à Fâtima: Moi, toi, ces deux-là et ce dormeur, nous occuperont ensemble une même place le Jour de la Résurrection».

Cité par Ibn Kathîr3

3- Le Maître de la Jeunesse du Paradis

Abî Sa'ïd al-Khidri, cité par l'imam Ahmad Ibn Hanbal, témoigne:

«Le Prophète a dit: al-Hassan et al-Hussayn sont les deux Maîtres de la Jeunesse du Paradis».

Cité par Ibn Kathîr4

Ibn Sâbit, cité par l'imam Ahmad Ibn Hanbal, témoigne:

«Al-Hussayn Ibn 'Alî entra un jour dans la mosquée. Jâbir Ibn 'Abdulâh dit alors: Celui qui aimerait voir le Maître de la Jeunesse du Paradis, qu'il regarde celui-ci (al-Hussayn). C'est ce que j'ai entendu du Prophète».

Cité par Ibn Kathîr5

4- Le Prophète, le premier à pleurer du Martyre d'al-Hussayn

L'Imam 'Alî, cité par l'imam Ahmad Ibn Hanbal a raconté:

- Un jour, en entrant chez le Messager de Dieu, j'ai vu que ses yeux débordaient de larmes. Aussi lui demandai-je:

- «Qu'est ce qui t'a fait pleurer, ô Messager de Dieu?»

- «L'Ange Gabriel, dit-il, vient de me quitter. Il m'a informé qu'al-Hussayn serait tué près de l'Euphrate. Et me demandant, "veux-tu sentir la terre où il sera tué?", il tendit sa main, ramassa une poignée de terre et la donna. Je n'ai pu alors empêcher mes yeux de déborder de larmes».

Cité par Ibn Kathîr6

5- Les larmes d'al-Hussayn fendaient le coeur du Prophète

Lorsque le Prophète entendait al-Hassan ou al-Hussayn pleurer, il disait à sa fille Fâtima:

«Pourquoi cet enfant pleure-t-il? Ne sais-tu pas que ses pleurs me font mal?»

Cité par 'Abbas Mahmoud al-'Aqqad7

6- Le Prophète et al-Hussayn: Deux Êtres d'une même Essence

Al-Tarmadi, citant Ya'lî Ibn Marrah, rapporte ce témoignage:

- Le Prophète dit: «Hussayn fait partie de moi et je fais partie de Hussayn. Dieu aime qui aime al-Hussayn. Al-Hussayn est un saint (sibt)8 ».

Cité par Ibn Kathir9

7- Soutnir al-Hussayn est un devoir

Le père de Ach'ath Ibn Samih a dit:

- J'ai entendu le Messager de Dieu dire: «Mon fils - c'est-à dire al-Hussayn - sera assassiné sur une terre dénommée Karbalâ'. Quiconque l'y verra, qu'il le soutienne».

Cité par Ibn Kathir10

8- Al-Hussayn: crotère de la fidélité au Prophète

Abû Hurayrah, cité par l'imam Ahmad Ibn Hanbal, témoigne:

- Le Prophète (P), regardant al-Hassan, al-Hussayn et Fatima (leur mère), dit: «Je serai en guerre contre quiconque aura été en guerre contre vous et en paix avec quiconque aura été en paix avec vous».

Cité par Ibn Kathir11

9- Mon Dieu: aime al-Hussayn

Selon Ibn Ahmad:

- Le Prophète étreignait al-Hassan et al-Hussayn en disant: «Mon Dieu, je les aime. Aime-les donc!»

Cité par Ibn Kathir12

10- Aimer al-Hussayn, c'est aimer le Prophète

L'imam Ahmad Ibn Hanbal rapporte le témoignage suivant d'Abî Hurayrah:

- Le Prophète a dit: «Celui qui aime al-Hassan et al-Hussayn, m'aura aimé, et celui qui les déteste m'aura détesté».

Cité par Ibn Kathir13

11- Al-Hussayn et les occupants du Ciel

Selon al-'Izâr Ibn Harith:

- Un jour, alors que 'Amr Ibn al-'Aç était à l'ombre de la Ka'ba, et qu'il vit venir al-Hussayn, il dit: «Voici parmi les habitants de la terre le plus aimé des habitants du Ciel».

Cité par Ibn Kathir14

12- Un Symbole Universel

C'est cette tendresse dont a fait preuve le Prophète à l'égard d'al-Hussayn, qui a élevé ce dernier au rang de ces personnages exemplaires dont les nations et les peuples font le Symbole de l'amour et de la fierté, ou celui de la douleur et du sacrifice, et qui deviennent, de ce fait, les biens-aimés de tout un chacun, l'objet de sympathie et de tendresse de tout le monde, comme si l'on était lié à eux par un lien d'amour et de parenté.

'Abbas Mahmoud al-'Aqqâd15

13- Un Courage Inégalable

Il n'y a pas dans le genre humain un seul exemple de courage qui puisse équivaloir au courage de coeur dont a fait preuve l'Imam al-Hussayn à Karbalâ'.

'Abbas Mahmoud al-'Aqqâd16

14- Un Martyr sans égal

Il n'y a dans le monde aucune famille qui ait engendré autant de martyrs, aussi puissants et réputés qu'en a engendré la famille d'al-Hussayn. Rappelons simplement qu'al-Hussayn est unique dans l'histoire de ce monde à avoir été à la fois martyr, fils de martyr, (frère de martyr)17 et père d'une lignée de martyrs qui se sont succédés à travers plusieurs centaines d'années.

'Abbas Mahmoud al-'Aqqâd18

15- Une Fierté sans égale

A-Hussayn a acquis une fierté sans égale dans l'histoire de l'humanité, ancienne et moderne, arabe et non-arabe.

'Abbas Mahmoud al-'Aqqâd19

16- Le Bon Droit Evident

Il est difficile de concevoir un conflit dans lequel le bon droit et la vertu de l'un des deux protagonistes puissent être aussi évidents et aussi incontestables que le furent le bon droit et la vertu d'al-Hussayn dans le conflit qui l'opposait à Yazid.

'Abbas Mahmoud al-'Aqqâd20

17- Personne ne peut rester indifférent à l'assassinat d'al-Hussayn

Tout Musulman devrait se sentir affligé par l'assassinat d'al-Hussayn; car il fait partie des plus nobles des Musulmans et des plus savants des Compagnons, et il est le fils de la meilleure fille du Prophète. En outre, il était un serviteur pieux, courageux et sublime.

Ibn Kathir21

18- Un Soulèvement irréprochable

Nous ne connaissons pas un seul Compagnon ou Suivant qui ait dit, du vivant d'al-Hussayn ou après son assassinat, que le Soulèvement de ce dernier avait quelque chose d'illégal.

Aboul 'Alâ al-Mawdoudi22

19- Yazid: Commanditaire de l'assassinat d'al-Hussayn

- Lorsqu'on a dit à l'imam Ahmad Ibn HANBAL qu'il y avait des gens qui disaient: Nous aimons Yazid, il répondit:

«Mais comment peut-on aimer Yazid tout en croyant en Dieu et au Jour de la Résurrection?»

Cité par IBN Taymiyyeh23

20- Mu'âwiyah, père de Yazid: Tel père, tel fils

«La primauté de la politique sur la Religion et l'inobservance, pour des raisons politiques, des peines prescrites, -ces pratiques instituées par Mu'âwiya- ont portés leurs fruits les plus pourris à l'époque de son successeur, son fils Yazid qu'il avait lui-même choisi et désigné pour sa succession. En effet, à cette époque trois événements sont intervenus qui ont secoué le monde islamique tout entier :

1- L'assassinat d'al-Hussayn Ibn Ali

2- La guerre d'al-Harra, dans laquelle l'armée de Yazid a marché à la fin de l'année 63 H.sur la cité du Prophète, Médine où elle assassinat sept mille musulmans parmi les dignitaires et dix milles parmi la population, et elle s'adonna au viol des femmes. On rapporte que "mille femmes tombèrent enceintes" à la suite de cette pratique du viol"

3- L'armée de Yazid marcha sur la Mecque, détruisit l'un des murs de la Sainte Ka'ba et y mit le feu.

Aboul 'Alâ al-Mawdoudi24

21- Le Crime et le Châtiment

«Rares ont été ceux qui, parmi les assassins d'al-Hussayn, ont pu échapper à un funeste sort: Aussitôt se tiraient-ils d'un malheur ou d'une adversité dans ce bas-monde qu'ils tombaient malades, et la plupart d'entre eux ont été atteints de folie».

Ibn Kathir25

  • 1. "Al-'Abqariyyât al-Islâmiyyeh -2" (Les Génies islamiques-2), p. 314, Dâr al-Kitâb al-Lubnâni, Beyrouth
  • 2. "Istich-hâd al-Hussayn" (Le Martyre d'al-Hussayn), p. 138, Matba'at al-Madani, le Caire
  • 3. "Istich-hâd al-Hussayn", op. cit., p. 142
  • 4. "Istich-hâd al-Hussayn", op. cit., p. 140
  • 5. Id. Ibid.
  • 6. "Istich-hâd al-Hussayn", op. cit., p. 126
  • 7. "Al-'Abqariyyât al-Islâmiyyeh -2" (Les Génies islamiques -2), chap. "Fatima al-Zahrâ", p. 315
  • 8. Sibt signifie (dans le texte): ce qu'il y a de meilleur dans une nation (voir le sens détaillé de ce terme dans "Kisân al-'Arab".
  • 9. "Istich-hâd al-Hussayn", op. cit., p. 139
  • 10. "Istich-hâd al-Hussayn", op. cit., p. 125
  • 11. "Istich-hâd al-Hussayn", op. cit., p. 138
  • 12. "Istich-hâd, op. cit., p. 141
  • 13. "Istich-hâd", op. cit., p. 138
  • 14. "Istich-hâd", op. cit., p. 142
  • 15. "Les Génies islamiques -2", op. cit., tome II, chap. "Al-Hussayn, Père des Martyrs", p. 190
  • 16. "Les Génies islamiques -2", op. cit., p. 195
  • 17. Ce détail est oublié par l'auteur et rajouté par le traducteur.
  • 18. "Les Génies islamiques - 2", op. cit., p. 280
  • 19. "Les Génies islamiques - 2", op. cit., p. 280
  • 20. "Les Génies islamiques -2", op. cit., p. 181
  • 21. "Istich-hâd", op. cit., p. 132
  • 22. "Al-Khilâfa wal-Mulk" (Le Califat et le Royaume), Kuwait, Dâr al-Qalam, 1978, p. 117
  • 23. "Ra's-ul-Hussayn", Cheikh al-Islam Ibn Taymiyyah, Matba'at al-Madani, le Caire, p. 179.
  • 24. "A1-Khilâfa wal-Mulk", op. cit., pp. 117-121
  • 25. "Istich-hâd a1-Hussayn", op. cit., p. 130

Share this page