Page is loading...

Avant Propos

Au nom de Dieu, Le Clément, Le Miséricordieux

 
Certains ulémas éminents ainsi qu'un grand nombre de nos étudiants et de nos fidèles m'ont demandé de suivre l'exemple de mes prédécesseurs et de leurs œuvres, concernant un sujet dont l'importance grandit jour après jour: il s'agit de joindre à mon “Traité Pratique”1 comme c'est l'habitude chez les Ulémas, une introduction brève ou détaillée, portant sur la démonstration de l'existence de Dieu et sur la pertinence des Fondements (uçûl)2 de la religion islamique.
 
Car un “Traité Pratique”, c'est l'expression de l'effort de recherche personnelle sur les statuts de la Charî'ah3 islamique que Dieu révéla par l'intermédiaire du Sceau des Prophètes4 pour le bienfait des mondes. Or, cette expression se fonde essentiellement sur l'acceptation de ces “Uçûl”, car la croyance en Dieu, le Révélateur, au Prophète, le Messager et au Message que Dieu envoya, constitue la base du contenu de tout “Traité Pratique” et la preuve de sa nécessité.
Mû par le désir de servir le Seigneur et estimant que la nécessité d'une telle action est grande, j'ai répondu positivement à cette requête.
 
Mais ce faisant, je me suis confronté à la question suivante: dans quel style devrais-je écrire cette introduction? Devrais-je m'efforcer de l'écrire dans un style aussi clair et aussi facile que celui du livre (Al-Fatâwâ al-Wâdhihah)5 auquel elle est destinée, pour que le lecteur qui est censé comprendre le jugement juridique de ces “Fatâwâ”6 puisse la comprendre aisément?
 
Réflexion faite, je me suis rendu compte qu'il y a une différence essentielle entre l'introduction en question et le livre auquel elle doit être rattachée.
 
Alors que le livre se borne à exposer les lois religieuses et les résultats de l'ijtihad7 et de la déduction, sans les démontrer ni les discuter, l'introduction proposée ne se contente pas d'exposer les sujets qu'elle aborde et doit les démontrer. Car, d'une part, la conviction est une obligation religieuse lorsqu'il s'agit des Fondements Religieux, et d'autre part, le but de l'introduction est d'enraciner les piliers et les fondements de la religion.
 
Or, cet enracinement ne peut se faire que par la démonstration.
 
Cela dit, la démonstration elle-même comporte des degrés. Mais ces degrés, même les plus simples et les plus évidents d'entre eux, sont totalement convaincants. Et si l'homme conservait sa conscience à l'état libre et naturel, le mode de démonstration le plus simple lui suffirait pour croire au Créateur Avisé:
 
“Est-ce eux, les créés de rien, ou eux, les créateurs” (Coran LII, 35).
 
Malheureusement, la pensée moderne, depuis deux siècles, n'a pas laissé à cette conscience sa liberté et sa pureté. C'est pourquoi la démonstration nécessite un approfondissement, lorsqu'elle est destinée à un individu imprégné de la pensée moderne et de ses méthodes de recherche, afin de combler les vides que la conscience libre comblait elle-même, dans la démonstration la plus simple et la plus Là encore, je me devais d'opter pour l'un des deux choix suivants qui s'offraient à moi:
 
- soit j'écris l'introduction à l'intention de ceux dont la conscience reste libre et à l'écart des courants de la pensée moderne; dans ce cas, la démonstration doit être simplifiée, l'expression claire et compréhensible pour la plupart des lecteurs de “Al-Fatâwâ Al-Wâdhihah”;
 
- soit à l'intention de ceux qui vivent la pensée moderne, étudient dans son cadre et apprennent plus ou moins de ses positions vis-à-vis de la théologie.
 
J'ai fini par opter pour la seconde solution.
 
Cela dit, je me suis efforcé d'être en général clair, en écrivant au niveau des intellectuels moyens, universitaires ou théologiens. J'ai évité autant que possible les termes et les expressions mathématiques et les évocations compliquées. Mais en même temps, j'ai préservé au lecteur plus averti son droit à une compréhension plus exhaustive, en lui résumant certains points profonds et en le renvoyant, pour plus de détails, à mes autres ouvrages, tel “Al-Usus Al-Mantiqiyya Lil-Istiqra' ” (Les Fondements Logiques de l'Induction).
 
 De même, j'ai essayé de faire en sorte que le lecteur d'un niveau moins élevé trouve dans certaines parties de cette introduction une nourriture intellectuelle assimilable et une démonstration convaincante. Sur un plan général, la première démarche de la démonstration scientifique inductive de l'existence du Créateur peut être à elle seule suffisante et claire. Nous allons tout d'abord traiter de la question du Révélateur, de celle du Messager de Dieu ensuite, et de celle du Messager enfin. Pour mener à bien ma tâche, je ne compte que sur Dieu Auquel je me suis confié et Auquel j'appartiens.

  • 1. Al-Risâlah al-'Amaliyyah = une sorte de manuel ou de guide pratique écrit par le mujtahid (savant religieux compétent) afin que les fidèles s'y réfèrent pour s'acquitter correctement de leurs obligations religieuses.
  • 2. Sing. Açl = fondement, source, principe, racine.
  • 3. La Loi ou la Législation islamique.
  • 4. La Loi ou la Législation islamique.
  • 5. Al-Fatâwâ al-Wâdhihah = “Les décrets juridiques claires”, titre du “Traité pratique” de l'auteur.
  • 6. Décrets juridico-religieux émise par le mujtahid.
  • 7. Effort personnel de recherche (à base scripturaire) fait par un savant religieux compétent en vue de rendre un jugement religieux.

Share this page