Page is loading...

Les Maladies et leurs Remèdes

 
Lorsqu'un croyant tombe malade, Allah le Tout-Puissant affecte un ange pour qu'il note les bonnes actions qu'il a faites lorsqu'il était en bonne santé.
Vous ne devez pas vous plaindre, lorsque vous tombez malade, en disant: «Je subis une affliction que personne d'autre n'a subie» ou quelque chose de ce genre.
L'abstinence est la base de tous les médicaments et l'estomac est la principale cause de toutes les maladies.
Aussi longtemps que votre corps peut supporter la maladie, vous devriez éviter de prendre des médicaments.
Si vous faites ce qui suit, vous resterez toujours en bonne santé:

1. Mangez lorsque vous avez faim.

2. Buvez de l'eau lorsque vous avez soif.

3. Urinez dès que vous éprouvez le besoin de le faire.

4. Ne pratiquez l'acte sexuel que lorsqu'il est nécessaire.

5. Dormez lorsque vous avez sommeil.

Le miel guérit toutes les maladies.

Il a été rapporté que vous devriez soigner votre maladie par l'aumône, car l'aumône prévient de grandes calamités.
Il n'est pas interdit d'être soigné par un médecin non-Musulman.
Allah le Tout-Puissant a dit à l'un de Ses Prophètes (P): «Je ne te guérirai que lorsque tu auras reçu un traitement médical».1

Prendre un petit morceau de sucre avec de l'eau fraîche au petit-déjeuner est très efficace contre la fièvre.
Boire de l'eau de pluie guérit beaucoup de maladies.
Il est très recommandé de manger du poireau et des dattes, et de boire du lait au petit-déjeuner.
La lecture du Coran et la récitation de certains Du'â' sont très curatives.
Selon une tradition digne de foi rapportée de l'Imâm Ja'far al-Çâdiq (P), l'Imâm 'Alî (P) avait réservé une petite chambre pour lui dans sa maison. Cette chambre ne contenait que le Saint Coran et un sabre, et c'est là qu'il avait l'habitude de faire ses Prières.
Selon une autre tradition authentique, on doit orner et illuminer sa maison par la récitation du Saint Coran, pour ne pas la transformer en une tombe, comme c'est le cas chez les juifs et les chrétiens qui limitent le lieu de la Prière à l'église et à la synagogue, et jamais à la maison.

Il est très recommandé à cet égard de réciter à plusieurs reprises:

1. Sourate al-Hamd (1: 1-7)
«Bism-il-lâh-ir-Rahmân-ir-Rahîm. Al-hamdu lillâhi Rab-bil-'âlamîn. Ar-Rahmân-ir-Rahîm. Mâliki yawm-id-dîn. Iyyâka na'budû wa iyyâka nasta'în. Ihdinaç-çirât-al-mostaqîm. Çirâta-l-lathîna an'amta 'alayhim. Ghayr-al-magh-dhûbi 'alayhim wa la-dh-dhâlîn».
[Au nom d'Allah, le Clément, le Miséricordieux. Louanges à Allah, Seigneur des mondes, le Clément, le Miséricordieux. Le Roi du Jour du Jugement. C'est Toi que nous adorons, c'est de Toi que nous implorons le secours. Dirige-nous sur le Chemin Droit: le Chemin de ceux que TU as comblés de Bienfaits; non pas le chemin de ceux qui encourent Ta colère, ni celui des égarés.]

2. Âyat al-Kursi (voir p. 52)
Il est aussi recommandé de lire la supplication d'Al-Nûr2 pour prévenir les maladies:

«Bism-il-lâh-ir-Rahmân-ir-Rahîm. Bism-il-lâh-in-Nûr, bism-il-lâhi nûrun, bism-il-lâhi nûrun 'alâ nûr, bism-il-lâh-il-lathi huwa mudabbir-ul-umûr, bism-il-lâhi-il-lathi khalaqa-n-nûr min-an-nûr, al-hamdu li-l-lâh-il-lathi khalaqa-n-nûr min-an-nûr, wa anzala-n-nûra 'alâ-t-tûr fi-kitâbin maçtûr, fi raqqin manchûr, bi-qadarin maqdûr, 'alâ nabi-y-yin mahbûr. Al-hamdu li-l-lâh-il-lathi huwa bi-l-'izzi math-kûr wa bi-l-fakh-ri mach-hûr wa çallâ-l-lâhu 'alâ sayyidinâ Muhammadin wa âlihi-t-tâhirîn».

[Au nom d'Allah, le Clément, le Miséricordieux. Au nom d'Allah, l'Illuminateur. Au nom d'Allah l'Illumina-teur de la Lumière. Au nom d'Allah Qui dispose de tous les événements. Au nom d'Allah Qui a créé la Lumière de la Lumière, et Qui a fait descendre la Lumière sur le Mont Tûr. Tout (ceci) est décrit dans un Livre écrit sur un parchemin déployé et dans la quantité fixée qui a été révélée au sage Prophète. Louanges à Allah dont on évoque la Grandeur, dont la Gloire est célèbre, et Qu'on remercie dans le bonheur et dans le malheur. Ô Allah! Que Tes Bénédictions soient sur notre Guide Muhammad (que la Paix soit sur lui et sur sa Progéniture) ainsi que sur sa Progéniture Purifiée.]

La récitation suivante est recommandée dans plusieurs hadith pour venir à bout des maladies:
«Lâ hawla walâ quwwata illâ bil-lâh-il-'aliyy-il-'adhîm».
[Il n'y a pas de force ni de pouvoir en dehors d'Allah, le Très-Haut, le Magnifique.]

Le sable de la tombe de l'Imâm al-Hussayn - le Maître des Martyrs (P) - est curatif, à condition que vous ayez foi en cela et que vous n'en avaliez que le volume d'un pois.
Lorsqu'un Musulman rend visite à un frère Musulman malade, soixante-dix mille anges lui envoient leurs salutations ce jour-là. Demandez à votre frère malade de prier pour vous, car les Prières d'une personne malade sont équivalentes à celles des anges, et elles sont rapidement exaucées.
Lorsque vous rendez visite à un malade, apportez-lui avec vous un peu de pommes, de coings, de citrons ou du parfum.
 
 

  • 1. Il a été mentionné précédemment que lorsqu'une personne subit une calamité et qu'elle est malade, elle doit chercher des remèdes naturels tout en sollicitant l'aide du Tout-Puissant Allah qui rend vraiment efficace tous les remèdes. C'est la raison pour laquelle des versets coraniques et des supplications ont été désignés à cet effet.
  • 2. “Du'â' al-Nûr” est la supplication que la Dame Fâtimah al-Zahrâ' (P) apprit à Salmân al-Farisî en lui disant: «Si tu ne veux jamais être affligé de la fièvre dans ce monde, tu devrais réciter chaque jour cette supplication». Une fois qu'il eut appris cette supplication, Salmân al-Farsî, l'enseigna à plus de mille personnes qui avaient la fièvre et qui ne tardèrent pas à guérir, tous complètements.

Share this page