Table of Contents

Leçon 17: Derniers messages de l’histoire

Introduction

La prophétie peut être prouvée à travers trois indices:

1 - le miracle accompagnant l’annonce de la mission.

2 - l’annonce faite par les prophètes précédents.

3 - Les preuves et les indices irréfutables.

En ce qui concerne notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, le messager de l’islam, sa prophétie réunit tous les indices ci-dessus énoncés. L’avènement de notre maître fut marqué par un miracle éternel qu’est le noble Coran ainsi que tous les autres miracles qui s’ensuivirent. De plus, notre prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, jouit de toutes les qualités intrinsèques nécessaires à la prophétie de même qu’il dispose de toutes les preuves pour démontrer son message et sa mission. enfin, les prophètes précédents ont annoncé son apparition et la preuve en a été fournie dans les livres sacrés:

Allah dit dans le noble Coran: « nous te voyions souvent tourner ton visage vers le ciel, nous t’orientons donc [pour la prière] vers une direction qui te donnera satisfaction. Tourne donc ton visage vers la mosquée sacrée. [croyants], où que vous soyez, tournez votre face dans sa direction. Certes, ceux qui ont reçu l’écriture savent que c’est une vérité [venue] de leur seigneur qui n’est point inattentif à ce qu’ils font ».

Aperçu sur la vie de notre maître Muhammad durant son enfance

Alors que les mœurs s’étaient complètement dégradées, que le monde avait sombré dans les ténèbres du paganisme et que les lois divines étaient falsifiées, le sceau des prophètes, notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, naquit le vendredi dix-sept Rabi‘ al Awwal de l’an 53 avant l’hégire correspondant à l’an 570 de l’ère chrétienne, connue par la suite sous le nom de ‘Âmu-l-fîl (l’an de l’éléphant).

Muhammad, le sceau des prophètes, est né à la Mecque, près de la ka‘ba afin de sauver l’humanité perdue dans les mensonges, l’associationnisme et les légendes, afin de la tirer des ténèbres, de l’oppression, de la répression et de tous les fléaux sociaux qui ont fait de la vie un enfer insupportable.

Son père, ‘Abdu-Allah, mourut avant sa naissance, et c’est alors qu’il fut pris en charge par son grand-père pour vivre sous la protection de sa mère Âmina, et être ensuite allaité par Halima Eessa‘dia dans le désert.

A l’âge de six ans, il perdit sa mère et à huit ans il perdit son grand-père. Toutes ces épreuves ont aux fins de l’aguerrir et de le préparer spirituellement à porter le grand message.

L’orphelin accompagne son oncle abi tâlib, qui le prit en charge, à Shâm. Chemin faisant, ils croisent à Hîrâ un moine qui annonce à abi tâlib la gloire de son neveu dans les jours à venir. Il lui recommande alors de le protéger de la perfidie des juifs et de leurs méchancetés.

La vie du prophète avant la mission

Notre maître Muhammad a vécu pendant quarante ans dans un environnement marqué par le paganisme, mais malgré cela, aucun historien, ou étudiant d’histoire n’a prétendu à une quelconque immoralité dans son comportement.

Il n’a, à aucun moment, été influencé par les croyances des païens, par leurs mœurs ou leurs coutumes perverses. En un mot, il y avait un extraordinaire écart entre l’environnement où il vivait et la noblesse de sa personnalité.

Sa vie, durant ces quarante années, ne se limite pas à la manifestation de sa loyauté, de sa sincérité, de sa justice, de sa compassion et de ses excellentes mœurs. Il passait parfois son temps à la caverne Hirâ, à méditer sur le ciel et la terre ainsi que sur le sort de l’homme. Il passa ainsi sa jeunesse, plongé dans de profondes méditations, ce qui lui valut l’estime de la société au sein de laquelle il vivait, inspirant respect et considération.

Le début du message

A un moment donné de la promesse divine et comme l’ont annoncé les prophètes précédents, l’ange Gabriel est descendu pour annoncer à cet homme illettré, le dernier des messages de l’histoire. Gabriel lui dit alors: Ô Muhammad, lis !

Une extraordinaire lumière fut répandue sur Muhammad et c’est alors que commença le phénomène d’inspiration divine par la révélation de versets composés de mots merveilleux qui ne sont ni poésie, ni prose et qui ont fasciné l’arabe le plus éloquent.

L’appel à l’islam

À partir de ce moment, débuta l’appel à l’islam comme en témoignent le Coran et l’histoire, un appel qui a coûté à notre maître, qu’Allah prie sur lui et le salue, énormément de sacrifices. Grâce à Allah, il était, face aux tendances et croyances païennes, d’un courage et d’une résistance sans pareils.

Ainsi, cet homme qui passa sa vie dans la quiétude se manifesta brusquement par l’annonce d’un message qui bouleversa son environnement jusqu’aux racines, un message révolutionnaire portant au fond de lui-même la destruction et la construction. Destruction de la perversité et construction d’un monde pur.

En un laps de temps très court, en moins d’un quart de siècle, l’islam agit comme un volcan s’embrasant de vérités suprêmes. Notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, entama sa mission en appelant au monothéisme dans un environnement qui ne vénérait rien d’autre que des idoles.

Le premier homme qui crut au prophète

La mission de notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, débuta au sein de sa famille pour s’étendre par la suite jusqu’à la Mecque et la péninsule arabique et enfin gagner le monde entier.

‘Ali ibn abi tâlib était le premier homme à croire au prophète, et Khadija, l’épouse du prophète, la première femme à embrasser l’islam, religion de la vérité et ultime message divin qui se répandit peu à peu.

Jour de la réunion au domicile du prophète

‘Ali ibn abi tâlib, que la paix soit sur lui, a dit: « le prophète m’a demandé: « rassemble moi les fils de ‘Abdu-l-Mutalib afin que je leur parle et leur transmette ce qui m’a été ordonné ». Je fis ce qu’il me demanda et j’invitai donc les proches à se rendre chez lui... quand je les eus rassemblés, il me demanda de leur servir à manger, ce que je fis, et ils ont mangé et bu... puis l’envoyé, qu’Allah prie sur lui et le salue, prit la parole et s’adressa à eux: « par Allah, je ne connais point d’homme parmi les arabes qui ait apporté à son peuple quelque chose de meilleur que ce que je vous ai apporté. En vérité, je vous ai apporté le bien pour la vie d’ici-bas et celle de l’au-delà de la part d’Allah qui m’a enjoint de vous y inviter. Le premier d’entre vous qui m’assistera dans cette tâche sera mon frère, mon héritier (wasî) et mon successeur (khalîfatî) ». Tout le monde garda le silence, et ‘Ali qui était le plus jeune de tous, dit: « je serai, Ô prophète d’Allah, ton assistant ! » le prophète mit alors sa main autour du cou de ‘Ali et dit: « celui-ci est mon frère, mon hériter et mon successeur, vous devez donc l’écouter et lui obéir ! ».

La période secrète

Le prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, a fait preuve de hautes capacités dans sa tentative à débarrasser la nature humaine des poussières du paganisme. Les obstinés, parmi ceux qui ont trouvé en cet appel à l’islam et à la liberté, un danger menaçant leurs intérêts et leur autorité, s’y opposèrent et c’est ainsi que débuta l’un des affrontements les plus terribles. Les banu-hâchim, avec à leur tête Abu tâlib, ont fait montre d’une forte résistance pour protéger le prophète des menaces des païens.

À cette époque, les musulmans avaient enduré toutes sortes de tortures et de répression. Ainsi Yâsir et Sumaya moururent en héros sous l’effet de la barbarie, leur seul péché étant d’avoir embrassé l’islam, véritable religion d’Allah. Ce qui poussait, par-dessus tout, les associationnistes à combattre l’islam c’était, outre les sentiments suscités par leur appartenance à telle ou telle tribu, le danger qui les guettait dans leurs intérêts personnels.

L’émigration vers l’Abyssinie

Les païens koreishites avaient réduit la ville de la Mecque en enfer insupportable et en une grande prison où quiconque embrassait la religion musulmane subissait toutes sortes de tortures. C’est ainsi que le prophète, par sa générosité, ordonna aux musulmans d’émigrer en Abyssinie afin d’échapper à la cruauté des koreishites et d’instituer en dehors de la Mecque une base pour l’islam.

Les musulmans furent reçus par le négus et bénéficièrent de sa protection, tandis que les koreishites tentaient de les récupérer. Ils envoyèrent une délégation munie de cadeaux à l’attention du négus auquel on demanda l’extradition des réfugiés, en lui disant: « ces gens là croient que la religion chrétienne est erronée ». Cependant le négus qui avait été très influencé par les propos tenus par le porte-parole des musulmans, Dja‘far abi tâlib, sur l’attitude de l’islam vis-à-vis de jésus, que la paix soit sur lui, renvoya la délégation et proclama sa protection pour les musulmans se trouvant en Abyssinie. C’est ainsi que l’islam continua à répandre sa puissance dans le pays jusqu’à la septième année de l’émigration.

Résumé

1 - la prophétie peut être prouvée à travers trois indices: le miracle accompagnant l’annonce de la mission, l’annonce faite par les prophètes précédents et bien d’autres preuves irréfutables. Tous ces indices sont réunis dans la prophétie de notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue.

2 - l’apparition de notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, est intervenue à un moment où l’environnement dans lequel il vivait était plongé dans les ténèbres de l’ignorance et la dégradation des mœurs.

3 - ‘Ali ibn abi tâlib est le premier homme à embrasser l’islam et Khadija, l’épouse du prophète, la première femme à croire à son message.

4 - notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, a passé quarante ans à purifier son âme jusqu’à ce qu’il reçut l’inspiration divine lui apportant le message du ciel à l’adresse de l’humanité. Ainsi, durant les trois premières années, notre maître appela d’abord secrètement les gens à embrasser l’islam, puis il le fit ouvertement, et c’est alors que les hostilités contre l’islam commencèrent et que les païens engagèrent une campagne contre la personne du prophète Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, et qui ciblait son message de même que sa vie. Les musulmans pendant ce temps là subirent toutes sortes de tortures et de supplices.

5 - sur ordre de notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, un groupe de musulmans, en vue de propager l’islam, a émigré en Abyssinie dont le négus a proclamé la protection des réfugiés.

Questions et débats

1 - citez les indices permettant de démontrer la prophétie.

2 - comment notre maître Muhammad a-t-il passé son enfance? Citez les événements les plus importants de son enfance.

3 - indiquez la période de temps qui s’est écoulée depuis la naissance de notre maître Muhammad: le jour, le mois et l’année.

4 - pourquoi, notre maître Muhammad, appelait-il secrètement les gens à embrasser l’islam durant les trois premières années?

5 - expliquez la discussion au domicile du prophète (journée d’avertissement) en vous référant à plusieurs sources historiques.

6 - pourquoi les koreishites s’étaient-ils opposés à l’islam? Citez les différentes phases des affrontements?