Table of Contents

Leçon 18: Différentes étapes et méthodes utilisées par les koreishites pour affronter l’islam

Lorsque les ennemis de l’islam remarquèrent que la religion de l’islam menaçait leurs intérêts, ils utilisèrent divers moyens pour faire face au nouveau danger. ils passeront à cet effet, par différentes étapes:

a - Au début, l’intimidation était leur unique arme, mais ils se sont vite rendus compte qu’elle ne leur était d’aucune utilité.

b - Puis ils ont eu recours à des propositions, à la suite d’entretiens avec abi tâlib. c’est ainsi qu’ils proposèrent au prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, des avantages financiers politiques, en échange de sa renonciation à l’appel. Cependant, notre maître Muhammad leur fit clairement comprendre que même s’ils mettaient le soleil dans sa main droite, et la lune dans sa main gauche, il n’abandonnerait jamais sa cause et qu’il continuerait dans cette voie tant qu’il serait en vie.

c - Dans une autre étape, la méthode utilisée par l’ennemi consistait en une série de médisances à l’encontre du prophète, qui était tour à tour accusé de sorcellerie, de possession par les démons... évidemment, cette technique n’avait pas été utilisée pour combattre uniquement la religion de l’islam. Le noble Coran l’atteste: « il en fut ainsi: aucun envoyé ne vint auprès de leurs devanciers sans qu’ils n’eussent dit de lui: c’est un sorcier ou un fou ! ». Le prophète, quant à lui, a continué sa mission, sans se préoccuper de ce qu’ils disaient.

d - L’étape suivante était le complot de l’assassinat du prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, qui était le plus fort moyen utilisé pour combattre la nouvelle religion islamique.

Début de l’émigration

Les associationnistes, par leurs pratiques et leur pression, transformèrent la Mecque en une ville où les musulmans ne pouvaient plus respirer. Cependant, la question de la lutte armée ne s’étant pas encore posée et les conditions ne s’y prêtant pas, le prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, conseilla à se compagnons d’émigrer avec lui à yathrib et c’est ainsi que commença l’émigration des musulmans vers cette ville, individuellement et par groupes.

Les koreishites, voyant en ce phénomène un danger, voulurent l’interrompre et arrêter de force les musulmans qui fuyaient. Cependant, malgré toute cette pression, la plupart des musulmans réussirent à s’échapper de cet enfer, et les choses en sont arrivées à un point où les koreishites se mirent à comploter l’assassinat du prophète afin d’en finir avec l’islam depuis ses racines.

C’est ainsi que ‘Ali ibn abi tâlib manifesta tout son dévouement pour le prophète lorsque ce dernier lui demanda de passer la nuit dans son lit et qu’il y consentit sans hésiter. Ce qui a permis au prophète de s’esquiver de la maison et d’entreprendre le plus dangereux voyage de l’histoire, mais grâce à la volonté d’Allah, glorieux soit-il, le prophète parvint à transmettre le dernier message céleste.

L’islam à yathrib

Un groupe d’individus, parmi les habitants de yathrib, profitant des luttes tribales entre koreishites, entreprirent un voyage à la Mecque. Les koreishites leur conseillèrent alors de ne pas prêter attention à notre maître Muhammad, mais ils le firent secrètement. Ils furent si bien influencés par les paroles du prophète qu’ils proclamèrent leur soumission sur-le-champ. À leur retour à yathrib, ils commencèrent à répandre la nouvelle de la religion de l’islam annoncée par le nouveau prophète.

Les gens de yathrib étaient, comme tous les habitants de la péninsule arabique, fatigués des tueries, des tromperies et de la corruption sociale. Ils recherchaient quelqu’un pour les délivrer des carcans, et le prophète était arrivé à temps pour apporter la vérité.

Le récit de ‘Ali, témoin de l’histoire, par sa profonde vision, ne laisse subsister aucun doute: « Allah, fidèle à sa promesse, a envoyé Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, afin d’avertir l’humanité, tandis que vous, peuple arabe, vous êtes malveillants à l’égard de la religion, à l’égard de la maison du prophète, vous vous agenouillez devant une pierre dure, vous vivez dans la surdité, vous buvez une eau trouble, vous mangez des aliments malsains, vous répandez votre sang et vous n’avez aucune pitié pour votre prochain, vous arborez des idoles et vous vous entourez de péchés ».

Victoire de l’islam et clarté de son ordre

Le message de l’islam a connu une grande victoire et s’est établi à Médine tandis que toutes les pratiques païennes se sont écroulées face à la parole et à l’œuvre parfaite de notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue. Les habitants de la péninsule arabique se sont orientés vers la lumière de l’islam tandis que le prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, a rapidement transformé la ville de yathrib en une base politique et militaire de l’islam, et en a fait un modèle tant recherché par la société.

Après avoir enduré les pires traitements et les pires violences et persécutions pour avoir suivi les nouvelles idées qui ont transformé leur personnalité, les musulmans de la Mecque avaient comme unique préoccupation celle de propager l’islam, ce qui impliquait également, la propagation de la liberté et de la pensée saine dans toutes les régions du monde.

Le prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, a réussi en une période de temps relativement courte, à faire de la ville de Médine un excellent modèle à la société qui désormais vit en se ressourçant des enseignements éternels de l’islam. C’est ainsi que l’islam s’est répandu dans toute la péninsule arabique et dans d’autres régions du monde en moins d’un quart de siècle.

C’était en fait un grand miracle que de voir ces tribus qui s’entre déchiraient se transformer en une nation pourvue d’un message, d’une civilisation, d’une haute culture, qui l’ont portée à la tête des nations civilisées du monde.

Tout ce miracle a été effectué par l’orphelin de Abdu-Allah, malgré les faibles moyens matériels dont il disposait, cet orphelin qui n’avait aucune instruction et qui n’avait jamais bénéficié des connaissances d’autrui. C’est tout cela qui fait de cette grande transformation historique, un miracle céleste qui s’est réalisé à travers cet arabe qu’Allah, puissant et grand, a choisi.

Et si ce n’était les ennemis ayant rejoint le mouvement d’opposition qui avaient entravé le processus d’islamisation et avaient entraîné des luttes intestines, la carte serait bien plus vaste que ce qu’elle est aujourd’hui.

L’islam s’est-il répandu par la force du sabre?

Les ennemis accusent l’islam de s’être répandu par la force du sabre, durant les campagnes militaires qui avaient opprimé les peuples, ce à quoi nous répondrons les points suivants:

1 - L’islam n’a pas été le premier à déclarer la guerre à quelque région que ce soit, ni à quelque nation que ce soit, depuis la tribu des koreishites et les juifs jusqu’à Rome et tous les autres états. De plus, les guerres menées par le prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, sont toujours défensives, et ne sont que des répliques pour repousser l’ennemi et les agresseurs.

Cependant, en de rares occasions, lorsque des nouvelles parvenaient sur des regroupements ennemis en vue de la préparation d’une invasion de Médine, notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, envoyait à titre préventif, ses troupes pour lutter contre ceux qui planifiaient l’incursion et contre ceux qui transgressaient les pactes et trahissaient leurs engagements.

2 - Les premiers musulmans, ont-ils pris les armes pour tout ce qu’ils ont réalisé à la Mecque? ont-ils agressé quelqu’un? Personne ne peut nier les supplices et les persécutions endurés dont les musulmans ont été l’objet, pour avoir uniquement cru à l’unicité divine.

3 - A supposer que les premiers musulmans aient embrassé la religion de l’islam sous la contrainte, que dirions nous de ceux qui l’ont embrassée ultérieurement? N’est-ce pas là, la preuve d’une prise de conscience des enseignements d’Allah. Ils y ont cru volontairement et de tout leur cœur.

4 - Si l’adoption de l’islam se faisait par la force et la contrainte il n’existerait aucune nation ou peuple qui ne soit soumis à la contrainte, et la législation aurait également prévu des sanctions contre ceux qui ne voudraient pas embrasser l’islam.

5 - La conviction et la croyance sont des questions en rapport avec le cœur. Il n’est donc pas possible de les acquérir par la force et la contrainte. L’éducation, la communication et les preuves rationnelles sont, par contre, de véritables moyens convaincants pour la propagation de la religion. L’islam, en recourant à la force, l’a fait seulement dans le but d’avoir la liberté nécessaire à la propagation du message d’Allah. Le noble Coran dit à cet effet: « combattez pour la cause d’Allah ceux qui vous combattent, mais ne dépassez pas les limites permises, car Allah n’aime pas les transgresseurs ».

6 - Une grande responsabilité pesait sur les épaules des musulmans qui devaient arracher leurs frères à la Mecque des griffes de l’ennemi, de leur tyrannie, de leur répression et de leur persécution. Ceci ne pouvait, évidemment, se réaliser qu’avec l’emploi de la force militaire. Le noble Coran dit à cet effet: « pourquoi ne combattez-vous pas pour la cause d’Allah [et surtout pour défendre] les faibles parmi les hommes, les femmes et les enfants qui disent: seigneur ! fais-nous sortir de cette cité dont les habitants sont injustes et donne-nous un protecteur et un assistant de ton choix ».

7 - Les koreishites ont exprimé leur disposition à accorder au prophète qu’Allah prie sur lui et le salue, des privilèges politiques et financiers, mais il les refusa catégoriquement et poursuivit sa voie. Ce qui nous indique que les guerres islamiques n’ont pas eu lieu en vue de la spoliation et du pillage ou de la répression des peuples et de la conquête de pays. L’unique but, était de sublimer le monothéisme.

L’histoire est témoin de la portée des enseignements moraux durant ces guerres, où les forces islamiques ne tuaient jamais d’enfants, de femmes ou de vieillards et ne coupaient même pas un arbre. C’est grâce à tout cela, qu’après quatorze siècles, le nom de Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, est toujours vivant dans les cœurs et demeurera éternellement dans la conscience humaine. Le noble Coran dit: « n’avons-nous pas élevé ton renom? »

Particularités de l’ordre islamique

L’islam s’est rapidement répandu grâce aux particularités de son ordre, tant et si bien qu’il convient de dire que sa propagation géographique et historique est due à sa quintessence et non pas à d’autres facteurs. Ce n’est ni la force militaire, ni les facteurs économiques qui en sont la cause.

Afin d’expliciter cela nous, nous donnerons quelques caractéristiques propres à l’ordre islamique.

1 - Compatibilité avec la nature humaine

Combien nombreuses sont les croyances qui ne sont pas en harmonie avec la nature humaine ! l’être humain, est naturellement porté à se défendre, aussi la croyance qui lui dit que lorsque quelqu’un te donne une gifle sur la joue droite, tends lui la joue gauche, est en contradiction avec sa nature. Le noble Coran dit: « usez de réciprocité à l’égard de quiconque marque de l’hostilité contre vous », ce qui est en conformité avec la nature humaine, et c’est ce qui fait que l’islam est en éternelle harmonie avec le temps.

2 - Portée de ses enseignements

L’ordre islamique embrasse dans tous les détails toutes les dimensions de la vie. Ses différents programmes régissent la vie de la société et de l’individu. L’ordre islamique enseigne à l’homme jusqu’à la façon de se laver et de manger, et évolue avec lui qu’aux questions relatives à l’administration et au gouvernement. Quant aux autres croyances, leur discours est incomplet ou amputé d’une bonne partie.

L’islam encadre l’être humain depuis sa naissance jusqu’à sa mort et l’accompagne même au-delà de la mort.

3 - Universalité du discours islamique

L’islam s’occupe de l’homme de façon absolue. Il s’adresse à toute l’humanité, à tous les peuples, illettrés ou cultivés, selon leur prédisposition et leurs réceptivités.

4 - La liberté

La culture islamique englobe la liberté. L’islam laisse en fait, la liberté à l’homme de faire son choix, contrairement aux autres croyances qui s’arment de fer et de feu pour réaliser leurs objectifs.

5 - Le côté politique

L’ordre islamique englobe aussi le côté politique et, contrairement à certaines croyances qui soutiennent « qu’il faut rendre à césar ce qui appartient à césar et à dieu ce qui est à dieu », l’islam, lui, propose un pouvoir au sein duquel prévaut la justice. Ainsi le pouvoir et la justice sont intégrés dans l’islam en tant que doctrine et loi.

6 - Le rationalisme

L’islam est basé sur de solides preuves rationnelles, en sorte qu’il n’existe aucun sujet dans l’ordre islamique, en contradiction ou en désaccord avec la raison et la logique, comme nous l’indiquent les versets Coraniques et la tradition.

Résumé

1 - les koreishites ont commencé leur lutte contre l’islam par l’intimidation et les menaces, puis par des propositions, ensuite par une série de fausses accusations et enfin par l’organisation de complots en vue de l’élimination physique du prophète.

2 - notre maître, sur instruction du ciel, demanda à ‘Ali ibn abi tâlib de passer la nuit dans son lit, afin de pouvoir quitter la Mecque pour yathrib.

3 - la vie du prophète est composée de quatre étapes:

a - l’étape relative à la formation de sa personnalité (40 ans).

b - l’étape relative aux troubles (3 ans).

c - l’étape relative à l’appel général et à la transmission (10 ans).

d - l’étape relative à l’éclat de l’ordre islamique (10 ans).

4 - l’expansion de l’islam n’est due ni à l’utilisation de la force militaire, ni à celle de l’épée, ni à celle de l’argent. Elle est plutôt due à la quintessence de l’islam qui embrasse toutes les dimensions de la vie humaine. L’islam s’est répandu dans des conditions insupportables de répression, de persécution et de tyrannie, ce qui explique son contenu considérable pour les questions humaines.

Questions

1 - citez les différentes par lesquelles sont passées les koreishites pour contrecarrer l’islam.

2 - pourquoi l’islam s’est-il répandu à yathrib et non pas à la Mecque?

3 - comment notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, a-t-il réussi à former une nouvelle nation et à introduire une civilisation dans une région qui accuse un déficit sous tous les rapports, humain, culturel...

4 - l’islam, s’est-il répandu par la force de l’épée? Citez des preuves.

5 - certains affirment que l’expansion de l’islam s’est fait en vue de l’enrichissement de certains musulmans, démentez cela.

6 - expliquez les particularités de l’ordre islamique.