Table of Contents

Leçon 21: La prédiction dans le Coran

Introduction

La prédiction est l’un des aspects du caractère inimitable du Coran. Aussi, prédire l’avenir de façon claire et précise ne relève pas des préoccupations de la science ni de ses compétences. D’ailleurs il n’existe aucun critère naturel à cet égard.

L’unique moyen d’accéder à de telles informations impressionnantes consiste à saisir toute la réalité, y compris le passé, le présent et l’avenir, l’origine de ces informations étant donc le mystère lui-même. Voici quelques exemples de prophéties annoncées par le Coran et qui se sont réalisées par la suite.

1 - Défaite d’une grande puissance

En 614 après Jésus-Christ, coïncidant avec la troisième année de la noble mission prophétique, Khosrô ii, empereur de l’état perse, a mené de grandes expéditions militaires et a pu coloniser des dizaines de villes en Syrie, en Palestine et en Afrique. Il a en cours de route, incendié la ville de Jérusalem et l’église de la résurrection. Ces victoires prestigieuses des Perses qui se traduisirent par l’écrasante défaite de l’Empire Byzantin, avaient un autre écho à la Mecque. Ainsi, au moment où les païens se réjouissaient de la victoire des adorateurs du feu, les musulmans, quant à eux, étaient plongés dans une profonde tristesse, car ils soutenaient les Byzantins en tant que représentants des gens du livre.

C’est à ce moment crucial qu’Allah, le transcendant, révéla au prophète les versets Coraniques suivants: « les byzantins ont été vaincus dans une région voisine de [de notre pays]. Mais après leur défaite, ils seront vainqueurs, dans quelques années. À Allah appartient l’ordre, avant comme après. Ce jour-là, les croyants [monothéistes] se réjouiront du secours d’Allah qui accorde le succès à qui il veut, étant tout puissant et tout compatissant. C’est une promesse d’Allah, quoique la plupart des hommes ne le sachent point ».

En 625 après Jésus-Christ, la prédiction du Coran se réalisa: le conflit armé entre les eux états ne tarda pas à se déclencher. Les Byzantins menèrent une contre-offensive qui leur permit de récupérer toutes leurs terres occupées. Ils contraignirent les Perses à la reddition dans des conditions qui ne laissaient aucunement présager la victoire des Byzantins que l’ennemi avait, dans un passé récent, accablé d’une puissante défaite.

La prédiction s’est réalisée au moment même déterminé par le Coran. Comment donc, notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, pouvait-il être si sûr de la victoire imminente des Byzantins. Cette impressionnante prédiction qui n’était basée sur aucun calcul ordinaire, poussa certains musulmans à s’adonner au pari avec les associationnistes.

2 - Prédiction de la grande victoire

Cette victoire est une autre prédite par le noble Coran qui annonce l’entrée triomphante des musulmans à la Mecque, alors que les conditions ne présageaient nullement cette victoire: « Allah a été véridique en la vision par laquelle il annonça à son envoyé, en toute vérité: “vous entrerez, certes, en la mosquée sacrée, s’il plaît à Allah, en toute sécurité, cheveux coupés à ras ou taillés, à l’abri de toute crainte”. Allah savait ce que vous ne saviez pas et vous a préalablement gratifiés d’une victoire moins lointaine ».

Ce verset comprend deux prédictions, l’une se rapportant à l’entrée à la mosquée sacrée et l’accomplissement des rites du hadj, et l’autre à la victoire sur les associationnistes et l’effondrement du paganisme.

Il a été révélé, alors que les musulmans se trouvaient dans une situation très critique qui ne laissait pas entrevoir un tel dénouement. Les calculs politiques et militaires n’étant d’aucune utilité, seul Allah, glorieux soit-il pouvait venir au secours des musulmans. Par la suite, les victoires se sont succédées, les unes après les autres, en faveur des musulmans qui ont conquis les imposantes forteresses de Khaybar, mettant ainsi fin au danger juif qui menaçait quotidiennement l’existence des musulmans.

3 - Le sort d’Abu Lahab

Alors que notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, ainsi que les musulmans souffraient à la Mecque, et que le devenir de l’islam était incertain, le noble Coran annonçait le triste sort réservé à Abu lahab.

Lorsque l’islam commençait à se répandre, nombreux étaient les gens de la tribu des Banu Hâshim à s’y opposer, mais ces derniers ont fini, peu à peu, par l’embrasser. Dans des conditions aussi difficiles, personne ne pouvait prévoir ce qui allait arriver aux gens de la Mecque. Ou aux koreishites. Cependant, le noble Coran annonça le sinistre sort d’Abu lahab, bien qu’il soit l’oncle du prophète Muhammad, qu’Allah prie lui et le salue, à travers ce verset: « périssent les deux mains d’Abu lahab ! que [tout en lui] périsse ! sa fortune et ce qu’il a acquis ne lui serviront à rien, il sera exposé à un feu flamboyant ».

L’histoire a également retenu la fin d’Abu lahab qui a quitté ce monde en impie, emportant avec lui sa haine pour l’islam et pour le prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue.

4 - Protection du prophète du danger

À la troisième année de la noble mission prophétique, au moment où l’avenir était incertain et où des complots étaient tramés à la Mecque. Pour porter un coup fatal au prophète et à son message, Allah révéla à notre maître Muhammad ce verset lui annonçant qu’il était protégé: « proclame les ordres que tu as reçus et détourne-toi des polythéistes ! en vérité, nous te suffisons contre les persifleurs ».

5 - L’abondance

Le noble Coran annonce dans les versets suivants que notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, aura une glorieuse postérité. Ils ont été révélés au moment où les associationnistes offensaient le prophète qu’ils jugeaient privé de postérité du fait qu’il perdait ses fils alors qu’ils étaient en bas âge. Et, tandis que les associationnistes se réjouissaient à l’idée de mettre fin à la vie du prophète sans qu’il ne laissât derrière une lui un héritier, Allah, transcendant soit-il, révéla au prophète ce verset: « en vérité, nous t’avons accordé un don magnifique ! adresse donc ta prière à Allah et sacrifie ! en vérité, c’est celui qui te hait qui sera sans postérité ».

6 - Le retour à la patrie

La Mecque étant réduite en enfer et les complots visant l’assassinat du prophète se multipliant, ce dernier fut contraint de quitter la Mecque pour fuir ses agresseurs. C’est ainsi qu’il profita de l’obscurité pour émigrer dans le plus grand secret, et tandis qu’il endurait les affres de l’hégire, Allah lui révéla les versets suivants: « celui qui t’a prescrit [de prêcher] le Coran te ramènera au lieu où l’on retourne ».

En résumé, nous pouvons dire que ces prédictions ne peuvent être expliquées à la lumière de la science que possède l’homme. Leur seule et unique interprétation est que leur origine mystérieuse est d’ordre métaphysique.

Ces prédictions représentaient une source d’espoir pour les musulmans qui opposaient une puissante résistance, chaque fois que les événements prenaient une mauvaise tournure face à l’adversaire, et ce, afin de défendre et de porter haut l’emblème de l’islam.

Le Coran a appris aux musulmans à être cléments envers les nations vaincues et leur a également appris que leur combat et leur lutte doivent être toujours menés pour la cause d’Allah et non pour d’autres objectifs. Leur unique objectif doit être celui d’asseoir dans le monde les bases de la sécurité et de la justice.

Absence de contradiction

Parmi les caractéristiques inimitables du Coran, il y a cette parfaite harmonie entre les versets. Malgré le nombre important des versets Coraniques harmonieusement agencés, on n’y retrouve aucune contradiction. Allah dit à cet effet: « ne médisent-ils donc pas le Coran? s’il venait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient de nombreuses contradictions ».

Quelques exemples en rapport avec le caractère inimitable du Coran, nous démontreront son origine divine:

1 - Les conclusions auxquelles aboutit le chercheur changent souvent d’un moment à l’autre, au fur et à mesure qu’il approfondit ses connaissances, ce qui se répercute inéluctablement sur ses idées, ses positions et ses théories.

2 - Il est tout à fait normal que les idées de l’homme changent durant une période de 23 années, en raison des changements physiques et psychologiques qui interviennent. C’est un phénomène propre à toutes les sociétés humaines.

3 - L’homme, de par sa nature, se trompe, il change d’idées. C’est pourquoi il ne cesse de rectifier ses erreurs et de revenir sur ses positions. C’est ce que nous observons clairement dans la vie des savants, des législateurs et des écrivains.

4 - Les accidents, les grands changements et les événements marquants produisent ont une profonde influence sur la conscience de l’homme et sa manière de penser. Ceci peut être remarqué même chez ceux qui manifestent une grande volonté et dont les convictions sont équilibrées. Ils ne se sentent pas embarrassés d’adopter une position autre que celle qu’ils ont soutenue avant et combien nombreux, sont les hommes qui, lorsqu’ils sont situés du côté de l’opposition défendent des idées bien déterminées, mais qui, aussitôt qu’ils parviennent au pouvoir renient ces mêmes idées. A ce niveau, l’homme adopte non seulement d’autres positions, mais aussi en contradiction totale avec les premières, car il a oublié ou fait semblant d’oublier ses précédentes idées et positions.

La vie du prophète, qu’Allah prie sur lui et le sauve

En considérant le comportement et la vie marquée par tant d’événements remarquables de notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, on constate que l’harmonie de son parcours est unique. C’est ainsi que durant sa vie à la Mecque, il avait dû faire face à la répression des forces adverses koreishites, puis ce fut l’épreuve de l’encerclement à el Wâdi et celle de l’émigration à Yathrib pour l’établissement d’un état islamique tandis qu’il menait son peuple d’une victoire à une autre.

Le Coran a coïncidé avec ce long parcours qui a duré 23 ans, parcours reflétant le parfait équilibre du prophète malgré tous les obstacles auxquels il a dû faire face.

Malgré la longue période consacrée à la révélation du Coran, on ne relèvera pas la moindre contradiction depuis le premier verset jusqu’au dernier.

Le style du Coran

À la différence des autres livres, le Coran est riche en sujets. Car, souvent les livres ordinaires ne traitent que d’un domaine bien déterminé comme la philosophie, le droit ou la politique, etc. le noble Coran, lui, comporte divers chapitres et traite toutes sortes de domaines scientifiques.

On y retrouve le droit, la politique, la théologie, le Code pénal, la moralité, la littérature, l’histoire et des dizaines d’autres sujets. L’agencement du Coran est tel qu’on ne retrouve pas la moindre différence entre sourate Al-‘Alaq, qui fut la première révélée, et sourate An-Nasr, qui fut la dernière. C’est justement à travers cela que se manifeste le caractère inimitable du Coran qui n’a pas connu le moindre changement, dans son style et son éloquence.

Le Coran est un tout harmonieux, parfaitement agencé, riche en sujets, renfermant toutes sortes d’idées et de valeurs morales, philosophiques, juridiques, de sorte que chaque verset révèle le sens d’un autre et qu’il n’y a pas la moindre différence ou la moindre contradiction entre tous les versets.

Résumé

1 - la prédiction de mystères relève de miracles propres au Coran par lesquels certains événements prédits se sont réalisés à travers le temps.

2 - parmi les événements en rapport avec le mystère, nous distinguons la victoire des byzantins, la conquête de la Mecque, la mort d’Abu lahab en impie, la protection du prophète contre les dangers, la croissance de la postérité du prophète et le retour du prophète à la patrie...

3 - les nouvelles relevant de mystère, annoncées par le Coran, n’étaient pas connues à l’époque. Elles présageaient l’arrivée d’un heureux événement en faveur des musulmans.

4 - L’harmonie et l’absence de contradiction entre les versets et tout le contenu constituent le caractère inimitable du Coran. Ainsi malgré la longue période de la révélation qui a duré 23 années et malgré toutes les vicissitudes historiques, le Coran est demeuré intact et a conservé toute son harmonie.

5 - contrairement à tous les autres ouvrages, le Coran est unique par la richesse de ses sujets où l’on retrouve la politique, le droit, l’histoire, la littérature, la morale, la science, etc. tout cela étant formulé dans un style exceptionnel.

Questions et débats

1 - pourquoi considère-t-on que la prédiction de mystères relève de miracles propres au Coran?

2 - citez quelques événements annoncés par le Coran en rapport avec le mystère.

3 - la science, peut-elle nous informer du mystère? Pourquoi?

4 - pourquoi l’harmonie caractérisant les versets Coraniques constitue-t-elle le caractère inimitable du Coran?

5 - quels sont les facteurs qui influent sur le changement et la contradiction des opinions et des positions de l’homme?

6 - citez un verset en rapport avec l’harmonie du Coran et sa cohérence.