Table of Contents

Leçon 23: Universalité du message islamique

Aucune religion autre que l’islam n’a été annoncée par son prophète comme étant le dernier et éternel message. L’islam est ainsi l’unique message qui, dès le début, a annoncé cette vérité.

Le noble Coran dit: « dis: o hommes ! je suis pour vous tous un envoyé d’Allah ».

Dans un autre verset, il dit: « nous ne t’avons envoyé que comme annonciateur et avertisseur à tout le genre humain ».

Le fait que le prophète ait annoncé cette vérité et se soit adressé aux chefs de tout le monde de l’époque prouve l’universalité du message islamique et de sa loi.

Clôture de la prophétie

La question de la clôture est essentielle en islam. Elle se rapporte au cycle prophétique dont la fin est marquée par l’avènement de notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, et de sa mission.

La clôture du cycle prophétique est présentée dans le Coran comme une caractéristique de notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui, et le salue. Allah, transcendant soit-il, a dit à ce propos dans le noble Coran: « Muhammad n’est le père d’aucun des vôtres, mais il est l’envoyé d’Allah et le sceau des prophètes ».

Les récits soulignent ce fait à plusieurs occasions comme c’est le cas de la campagne de tabûk. lorsque le prophète s’est fait remplacer à Médine par ‘Ali, ce dernier se faisant du souci, le messager d’Allah lui dit: « n’es-tu pas satisfait d’être par rapport à moi ce que fut Hârûn par rapport à Mûssâ, avec cette différence qu’après moi il n’y aura plus de prophète ».

Mystère entourant le renouvellement des prophéties et de la clôture par l’islam

L’absence de raisons ayant entraîné le renouvellement des prophéties ayant précédé l’islam, est une preuve en faveur de l’éternité de la loi islamique. Nous avons signalé, plus haut, que le Coran et les récits ont mentionné la cessation des lois précédentes avec l’avènement de l’islam. À présent nous allons aborder les raisons et les facteurs ayant contribué à l’invalidité des textes sacrés et, par suite, à leur renouvellement. en voici quelques-unes:

1 - La falsification

Parmi les causes ayant contribué au renouvellement des textes sacrés révélés, il y a la falsification dont ces derniers ont fait l’objet. Ainsi, après un certain temps, ces falsifications vident la loi divine de son véritable sens et de sa valeur sacrée. Par conséquent, celle-ci devient invalide et n’est plus à même de servir de lumière et de guide dans la bonne voie aux hommes désorientés.

Cependant, lorsque l’humanité parvient à un certain degré de maturité lui permettant de préserver l’enseignement divin des falsifications, l’une des raisons essentielles ayant conduit au renouvellement des textes sacrés sera totalement supprimée.

À l’époque de notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, l’humanité avait atteint un certain degré de maturité et de développement social et scientifique qui lui permettaient de prendre la responsabilité de préserver la loi divine et de la communiquer.

La responsabilité de cette communication incombe aux savants, ce qui apparaît clairement de nos jours. Ainsi, l’humanité, mue par le développement culturel et social ainsi que par l’opulence des sciences et des connaissances héritées, se sentit continuellement responsable quant à la préservation de la religion des falsifications.

Le noble Coran dit à cet égard: « que soit [formée] de vous une communauté qui appelle au bien, recommande les bonnes actions et réprouve ce qui est répréhensible. Ceux qui agissent ainsi seront les bienheureux ».

Le noble Coran, étant l’éternel miracle de l’islam, jouit, depuis sa révélation, d’un très grand intérêt. Il est entré dans les cœurs des musulmans et croyants qui le récitaient durant les offices ou en dehors. Durant les premiers temps de sa révélation, on s’attelait tellement à préserver le Coran que soixante-dix lecteurs du Coran qui le connaissaient par cœur sont tombés en martyrs dans une même bataille parmi toutes les autres batailles de l’islam.

Le Coran est de ce fait, l’unique livre sacré qui conserve tous ses textes, loin de toute falsification, et demeure un magnifique héritage spirituel portant en lui un noble enseignement à l’adresse de l’humanité.

En fait, c’est Allah, exalté soit-il, qui veut que son dernier livre sacré demeure préservé de toute falsification comme il le dit dans ce verset: « c’est nous, en vérité, qui t’avons communiqué la remémoration et, certes, c’est nous qui en sommes les gardiens.

2 - Changements sociaux et différence des besoins de chaque époque

Le chemin parcouru par les différents prophètes est unique. Aussi, la croyance à tous les prophètes est indispensable dans la tradition islamique. C’est la foi en un seul parcours à travers les âges. Ceci est exprimé dans le combat incessant que mène la justice contre l’injustice et qui persistera jusqu’à la victoire.

Chaque époque est caractérisée par des circonstances particulières et par des besoins qui se renouvellent et qui nécessitent de nouvelles attitudes. Il en résulte que des changements s’opèrent au niveau des questions secondaires de la loi divine tandis que l’essentiel ne subit aucune modification.

Par exemple, du temps de moïse, que la paix soit sur lui, le pouvoir de pharaon était fondé sur l’injustice et l’asservissement. C’est pourquoi la loi divine fit son apparition pourvue d’une résolution militaire appelant à combattre les oppresseurs.

Quant à l’époque de Jésus, que la paix soit sur lui, les gens s’étaient démesurément adonnés aux plaisirs de la vie mondaine, et la richesse représentait à leurs yeux l’unique objectif. D’où l’apparition de la loi chrétienne en vue de restituer à l’homme l’équilibre moral et spirituel qui lui faisait défaut.

L’islam, quant à lui, se tient sur une voie intermédiaire. Il prend en considération, aussi bien le corps que l’esprit, la vie d’ici-bas que celle de l’au-delà. Ainsi, le Coran fut révélé pour confirmer tous les livres sacrés précédents et glorifier toutes les souffrances endurées par les prophètes pour le salut de l’humanité. Allah, transcendant soit-il, dit dans le noble Coran: « a toi aussi, il a révélé le livre [contenant] la vérité pour confirmer l’écriture antérieure et la préserver de toute altération ».

Différence essentielle entre l’islam et les autres messages

La différence essentielle entre l’islam et les messages divins antérieurs réside dans le fait que ces derniers ont été révélés dans un cadre limité par le temps, ce qui leur fait perdre à la longue, la valeur intrinsèque de leur contenu.

L’islam n’est apparu que lorsque ces messages ont complètement disparu ou dévié de la voie originelle. Le message islamique conserve jusqu’à ce jour toute sa richesse et sa force intrinsèque. Ainsi la loi islamique est universelle. C’est une récapitulation de tous les messages antérieurs. Elle pourvoit aux besoins de l’homme, quelque soit leur nombre, leur diversité, leur complexité, ce qui fait défaut aux autres lois divines antérieures.

Le rôle des prophètes quant à la préparation de l’ultime message

Le cycle prophétique constitue une chaîne à travers laquelle chaque nouveau prophète vient compléter la mission de celui qui l’a précédé, jusqu’à la perfection, avec la révélation de la dernière loi divine, pour répondre aux besoins de l’humanité qui a atteint à son tour, le plus haut degré de maturité.

Djabir ibn ‘Abdu Allah a rapporté cette parole du prophète qu’Allah prie sur lui et le salue: « comparée à celle des prophètes, ma situation est comme celle d’un homme qui a bâti une maison, l’a embellie et ornée, sauf à l’emplacement d’une brique, dans un angle. Les gens viennent en faire le tour, l’admirent et disent: “pourquoi n’as tu pas posé cette brique? ” Certes, je suis cette brique et je suis le sceau des prophètes ».

Rôle des chefs religieux vis-à-vis de l’homme

Le rôle des prophètes qui consistait à corriger l’homme et le guider dans la bonne voie est également celui des imams, dans la loi islamique, qui puisent aux sources intarissables de l’islam dont le Coran représente la base. Ainsi, l’humanité ayant pleinement mûri, les savants peuvent exposer les vérités, les connaissances et les lois divines. À travers la jurisprudence et la déduction de dispositions, les savants jugent que la loi islamique doit s’adapter à chaque époque et s’attellent à la préserver de la falsification et de la déviation.

L’humanité traverse plusieurs phases durant sa vie. C’est ainsi que l’enfance est la phase durant laquelle l’on apprend et acquiert certaines connaissances. A cet âge, l’enfant apprend à l’école ce qui est à la mesure de ses facultés intellectuelles. Durant cette période, des professeurs spécialisés lui enseignent les principes élémentaires de la science. Au passage à la deuxième phase, les conditions auront changé et c’est ainsi que l’homme entreprend lui-même le parachèvement de son parcours complémentaire.

L’homme continue son parcours dans le cadre du dernier enseignement selon ses facultés intellectuelles, pour ce qui est des questions essentielles. Quant aux questions secondaires, l’homme s’adresse aux experts et aux juristes justes pour connaître leur avis sur telle ou telle question et par conséquent, aucun obstacle n’entrave son cheminement complémentaire.

Rôle du temps et de l’espace dans les jugements secondaires

Les choses sont-elles toutes en état de changement et de transformation?

Les matérialistes affirment que toute chose est soumise à la loi du changement et de la transformation dans la nature, et à laquelle est impossible d’échapper, ce qui implique que l’islam n’a pas sa place dans l’éternité.

En réponse, nous dirons que c’est la matière et les phénomènes physiques qui sont soumis à la loi du changement et de la disparition et non pas les lois naturelles et sociales correspondantes, car celles-ci jouissent de propriétés absolues qui ne sont pas soumises au temps. Le Coran dit à cet effet: « or, jamais tu ne trouveras de changement dans la loi d’Allah ».

Durant leur gravitation, les étoiles et les corps célestes diffusent de la lumière, puis leur énergie s’épuise peu à peu et finit par s’éteindre, alors que la loi de l’attraction ne subit pas ce sort.

Ainsi l’homme, conformément aux lois divines, naît et meurt. Ce destin est fixé aussi bien pour lui que pour les animaux. Les lois qui gouvernent l’homme et le monde connaissent-elles un tel destin? La loi relative à la mort fatale qui attend l’homme change t-elle? peut-on contredire l’homme lorsqu’il glorifie la justice et condamne l’injustice? Le sentiment qu’éprouve l’homme vis-à-vis de la rose considérée comme une belle chose d’odeur agréable, a-t-il changé? L’impression qu’a l’homme des déchets a-t-elle changé? on peut, en fait, soutenir la disparition de quatre pommes, mais il est impossible que la loi selon laquelle 2 x 2 = 4 change. Par conséquent la loi de la transformation et du changement ne s’applique pas à tout.

Les bases de l’islam subissent elles un changement?

L’islam n’est pas un phénomène naturel physique pour être soumis à un quelconque changement. c’est une doctrine fondée sur une vision juste et stable et sur des valeurs éternelles immuables, comme les formules suivantes qui ne peuvent changer:

- le monde a un début et une fin.

- la justice est une noble valeur.

- il faut adorer le seigneur de l’univers.

L’islam n’est également pas un phénomène politique ou social. C’est un ensemble de principes dérivant de l’absolu. Ce n’est pas une religion temporaire, ni une croyance propre à une race donnée, à l’exclusion des autres. Ce n’est pas non plus un produit intellectuel arabe ou perse. Il est destiné à l’ensemble de l’humanité. Allah a dit à cet égard dans le noble Coran: « o hommes ! nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle ; nous vous avons répartis en peuples et en tribus. Le plus noble d’entre vous auprès d’Allah est le plus pieux. Allah est omniscient, en vérité, et bien informé ».

Le mystère de l’éternité à la lumière du Coran

L’homme porte en lui une loi qui l’accompagnera tant qu’il existera. Étant donné que la loi islamique est rattachée à la nature humaine, elle accompagnera donc forcément l’homme dans son existence, tel l’amour paternel vis-à-vis de ses enfants qui fait partie de sa nature et demeurera toujours aussi fort tant qu’il existera.

Il en résulte que les lois découlant de la nature humaine, comme l’hérédité, par exemple, sont éternelles. Il en est de même du besoin qu’éprouve l’homme de fonder un foyer, car cette tendance a ses racines dans la nature humaine.

C’est pourquoi l’islam fait des liens familiaux et des rapports sociaux ainsi que des droits individuels des principes immuables. Ainsi, lorsque les lois équitables sont fondées sur de bonnes bases, elles sont vouées à la permanence et à l’éternité.

En outre, de nobles concepts glorifiés tels le devoir, la loyauté ou encore l’amitié ou bien d’autres répréhensibles tels le mensonge, l’injustice et la trahison relèvent de questions naturelles immuables. Enfin, l’islam est la religion de la nature. Le noble Coran dit: « lève la tête, en monothéiste sincère pour [professer] la religion, selon la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes ».

Ainsi, l’attachement à ces lois immuables, évite les problèmes en rapport avec le développement de la science, de la civilisation et la diversité des besoins qu’éprouve l’homme, car ce changement intervient seulement dans le cadre de la nature et de la vie et n’est qu’une disposition naturelle de l’homme fondée sur certains besoins immuables et d’autres variables. Ainsi, les besoins immuables subsisteront durant toute l’existence de l’homme qui exige une loi immuable pour satisfaire ses besoins spirituels immuables.

Thèse de l’islam sur les décisions secondaires variées

L’islam accorde une grande importance aux besoins variés qu’éprouve l’homme dans sa vie. il propose à cet effet les solutions suivantes pour faire face aux différents problèmes que rencontre l’homme:

1 - Mandater un gouverneur musulman savant juste et pieux: dans des cas pareils, l’islam admet les décisions prises par le gouverneur concernant plusieurs questions comme celles relatives à la sécurité nationale, les relations commerciales et politiques avec les pays prioritaires de même que les questions de défense et de santé publique.

2 - Tirer profit de la raison et œuvrer conformément à ses jugements.

3 - Les jugements secondaires dans le règlement de certains problèmes: dans le cas où l’homme se trouve devant une contrainte, la responsabilité ne lui incombe plus. Dès lors, les décisions principales cèdent la place aux secondaires susceptibles d’apporter une solution aux problèmes.

4 - Le rôle joué par la jurisprudence dans la résolution de nouveaux problèmes: le juge déclare une fatwa selon les nouvelles circonstances, en s’appuyant sur les principes immuables.

Résumé

1 - le message de l’islam est universel, ce que confirme le Coran, les récits et la biographie du prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue. En outre, toutes les connaissances islamiques revêtent un caractère universel.

2 - l’ultime prophétie est l’une des nécessités de la religion islamique.

3 - le mystère qui entoure la question du renouvellement des prophéties réside dans le fait que celles-ci ont fait l’objet de falsification. Ce renouvellement est également dû au développement de la raison humaine, d’où l’apparition de nouveaux besoins qui ne sont, néanmoins pas justifiables, dans la tradition islamique.

4 - le Coran, à travers le témoignage qu’il apporte lui-même et celui de l’histoire, demeure préservé de toute falsification.

5 - les prophètes antérieurs ont joué un rôle important quant à la préparation du dernier message.

6 - dans la tradition islamique, la responsabilité de guider les gens incombe aux savants.

7 - dans la dernière phase de son histoire, l’humanité a atteint un degré de maturité parfait qui la rend apte à recevoir une loi éternelle.

8 - toute chose n’est pas soumise au changement. Seuls les phénomènes physiques connaissent ce changement.

9 - les choses naturelles sont invariables. Il en est de même pour tout ce qui est rattaché à la nature humaine comme l’islam.

10 - l’islam a établi des méthodes pour satisfaire les besoins variés de l’homme.

Questions et débats

1 - citez des preuves en rapport avec le caractère universel du message islamique.

2 - pourquoi les prophéties antérieurs avaient elles besoin d’être renouvelées?

3 - quelle est la différence essentielle entre la loi islamique et les autres lois sacrées?

4 - qu’entend-on par la noble parole prophétique: « les savants de ma nation sont comme les prophètes des fils d’israël? »

5 - Le temps et l’espace influent sur la jurisprudence. Commentez cela.

6 - est-ce que toute chose est soumise au changement? Pourquoi?

7 - quelle est l’attitude du Coran à l’égard de nouvelles nécessités et de nouveaux problèmes?