Table of Contents

Leçon 29: La fin du monde

Le monde du barzakh

Le barzakh, signifie, sous un rapport linguistique, obstacle, barrière, limite séparant deux objets. Techniquement, il implique le monde intermédiaire entre la mort et la résurrection, c’est-à-dire le monde qui commence au moment de la mort et qui s’achève le jour de la résurrection. Du point de vue technique, le barzakh n’a été cité qu’une fois dans le Coran, dans la sourate al-mu’minûn (les croyants). Ainsi Allah transcendant soit-il dit: « derrière eux un obstacle est dressé jusqu’au jour de la résurrection ». Du point de vue linguistique, il est cité dans la sourate ar-rahmân: « entre est un isthme, en sorte qu’elles ne se mélangent pas ».

Les récits rapportent cette parole e l’imam Sadiq, que la paix soit sur lui: « par Allah, je crains pour vous le barzakh ». Lorsqu’il fut interrogé sur le barzakh, il répondit: « le barzakh est le séjour de l’homme à la tombe depuis la mort jusqu’au jour de la résurrection ».

L’agonie

Les souffrances et l’amertume qu’endure l’homme au moment où son esprit le quitte représentent l’agonie et ses affres. Cette séparation se fait de façon différente en fonction du comportement de l’individu. Ainsi la séparation de l’esprit du corps des élus se fait différemment de celle des damnés.

Plusieurs versets Coraniques ainsi que des récits explicitent cette question. Il est dit dans le noble Coran: « ah ! si tu voyais les imposteurs dans les affres de la mort, tandis que les anges, les mains tendues, leur ordonneront: « rendez vos âmes ! vous allez recevoir aujourd’hui, en rétribution, le supplice de l’humiliation pour avoir dit, contre Allah, le contraire de la vérité et vous être écartés de ses versets avec hauteur ! ».

L’agonie, chez les damnés, est affreusement décrite par les récits, contrairement à celle des croyants. On interrogea l’imam Sadiq: « oh fils de l’envoyé d’Allah, le croyant redoute-t-il le moment où son esprit le quitte? » il dit: « non, par Allah, en vérité lorsque l’ange de la mort se présente à lui pour lui ôter l’esprit, il est anxieux, mais il est vite soulagé lorsqu’il lui dit: « oh saint d’Allah, ne crains rien, par celui qui a envoyé Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, je serai tendre et généreux avec toi beaucoup plus que ne le serait ton père s’il était à tes côtés, ouvre tes yeux et regarde ». Il lui fait découvrir le prophète, et lui fait savoir que, ‘ Alî, Fatima, Hassen, Hussein et les imams parmi leur progéniture, seront ses compagnons. Et lorsqu’il ouvre les yeux, une voix céleste appelle son esprit en ces termes: « Ô toi, âme apaisée ! retourne vers ton seigneur, satisfaite et agréée ! entre parmi mes serviteurs ! entre dans mon paradis ! ». Il n’y a rien de plus agréable pour lui que cet instant où son esprit lui est retiré et qu’il rejoint celui qui l’appelle ».

La vie dans le monde du barzakh

Après la mort, les esprits des élus s’échappent comme s’ils venaient de se débarrasser des barreaux de la cellule de prison qu’est ce bas monde... ils s’en échappent dans un état euphorique après s’être débarrassé du lourd fardeau d’argile de terre et de matière, pour rejoindre le monde de la beauté qui ne connaît ni limite, ni vieillesse, ni fin, ni supplice, ni souffrances... ils vivront dans un monde débordant de lumière, d’amour et de paix.

Quant aux méchants, ils vivront dans les ténèbres, en proie à l’anxiété et à la terreur. Leurs péchés ainsi que toutes les actions commises en ce bas monde défileront sous leurs yeux. Les fantômes de victimes planeront au-dessus d’eux et les gémissements des suppliciés retentiront dans leurs oreilles.

Écoutons ce que dit le noble Coran à propos du sort réservé aux grands pécheurs: « ils seront exposés au feu matin et soir et le jour où sonnera l’heure [il sera dit]: faites entrer [et livrez] les gens de pharaon au plus dur supplice ».

La vie du monde intermédiaire ou barzakh est supérieure à la vie d’ici-bas. La tradition rapporte les paroles suivantes du prophète à propos des deux mondes: « les hommes sont endormis, mais dès qu’ils meurent ils s’éveillent à la réalité ».

Durant la bataille de barre, les cadavres des idolâtres étaient jetés dans des puits sur ordre de notre prophète Muhammad, qui, debout devant eux, les interpellait un par un: « avez vous vraiment trouvé ce que vous avait promis votre dieu? Pour ma part, j’ai réellement trouvé ce que mon seigneur m’a promis. Peuple malheureux que vous étiez aux yeux du prophète ! vous m’avez pris pour un menteur tandis que des gens m’ont ajouté foi, vous m’avez chassé de chez moi tandis qu’ils m’ont hébergé, vous m’avez livré des combats meurtriers tandis qu’ils m’ont apporté secours ! ». certains musulmans se sont alors exclamés: « oh envoyé d’Allah, comment t’adresses-tu à un peuple qui est déjà mort? »

Ce à quoi il répondit: « vous n’entendez pas plus ce que je dis qu’ils ne l’entendent, ils ne peuvent simplement pas me répondre ».

Les caractéristiques du monde du barzakh

1 - La faculté de perception chez l’homme s’intensifie dans le monde du barzakh. Ainsi, il réalise que le supplice et le plaisir spirituel n’ont rien de commun avec ceux de ce bas monde.

2 - La grâce et le supplice dans le monde du barzakh sont passagers ; ils s’achèvent au moment de la résurrection.

3 - Le monde du barzakh se divise en trois catégories:

• Première catégorie:

Les hommes pieux et bienfaisants sont les bienheureux selon le verset suivant: « une voix se fit entendre: « entre au paradis ! » lui fut-il dit. [en mourant] il s’écria: « ah ! plût à Dieu que mon peuple sût que mon seigneur m’a pardonné et m’a mis parmi ceux qu’il honore ! »

• Deuxième catégorie:

Les impies oppresseurs qui subiront le feu de l’enfer conformément au verset suivant: « ils seront exposés au feu matin et soir ». Ils supplieront Allah: « seigneur, fais-moi revenir [sur terre], peut-être y accomplirai-je quelque œuvre méritoire, parmi ce que j’ai laissé ».

• Troisième catégorie:

Le Coran, faisant allusion à certains hommes faibles et réduits à l’impuissance, dite: « les anges diront à ceux qu’ils rappelleront [à dieu et qui auront été injustes envers eux-mêmes: « où en étiez-vous [au point de vue de la foi]? Nous étions impuissants sur terre, répondront-ils. La terre de dieu n’était-elle pas assez vaste pour que vous puissiez vous expatrier? » demanderont les anges. L’asile de ces gens-là sera la géhenne, quel triste devenir [pour eux] ! exception faite des hommes, des femmes, des enfants réduits à l’impuissance, incapables d’imaginer un stratagème ou de découvrir une voie [pour échapper à la contrainte des idolâtres]. Il se peut qu’Allah use de pardon en leur faveur, car Allah absout et pardonne ».

4 - Les retrouvailles dans le monde du barzakh: les élus parmi les gens du barzakh se rendront visite et les rapports entre eux seront tout d’amour et d’amitié. Quant aux infidèles, leurs rapports ne seront que rancune, regret et obstination. Le récit suivant a été rapporté par l’un des compagnons de ‘ alî à ce sujet: « je suis sorti un jour avec l’émir des croyants, que la paix soit sur lui, au dhahr de kûfa, alors il se tint debout à oued essalem comme s’il s’adressait à un peuple. J’en fis de même, mais après une longue attente, je me sentis fatigué et je m’assis, puis lorsque l’ennui me vint je me relevai, j’ôtai mon manteau et j’invitai l’émir à s’asseoir dessus pour se reposer. Il me dit alors: « oh ! ce n’était qu’une conversation avec un croyant à qui je tenais compagnie ». Je dis alors: « oh ! émir des croyants, il en est donc de même pour eux? » « Oui me répondit-il, si le voile t’était levé, tu les verrais réunis par groupes, calmes, en train de s’entretenir ». Je demandai alors: « sont-ils des corps ou des esprits? » il dit: « des esprits ».

Abdallah Sadiq, s’entretenant avec hamad benu othmân évoquait les esprits des croyants et dit: « ils se rencontrent. » Il lui demande: “ils se rencontrent vraiment?” « Oui, ils s’interrogent et font connaissance les uns les autres, d’ailleurs si tu pouvais le voir, tu dirais toi même c’est un tel ».

L’imam Sadiq dit également: « les esprits des croyants vivent dans des salles au paradis, où ils ont à leur disposition de la nourriture et de la boisson, où ils se rendent mutuellement visite et disent: seigneur, qu’arrive enfin pour nous l’heure fixée afin que se réalise la promesse que tu nous as faite ».

La fin du monde

La grande résurrection: tout mouvement a un objectif et une fin. Ce monde impressionnant a également, à travers son mouvement, un objectif vers lequel il tend et auquel il aboutira. Sans quoi ce mouvement rapide n’aurait aucune signification. La question est donc de savoir comment se déroulera la fin du monde et quel sort lui est réservé. La réponse à ces questions sera d’aborder à la lumière des données Coraniques, puis selon les avis de savants.

Au cours de la résurrection

D’après le Coran, la résurrection est un événement terrifiant, décisif, vers lequel le monde tend. Le jour de la résurrection sera précédé d’un cri imposant tandis que la terre s’ébranlera suite à un séisme violent qui détruira les montagnes qui deviendront pareilles à des flocons de laine cardée, les planètes exploseront, les étoiles voleront en éclats tandis que la lumière qu’elles répandaient s’éteindra, les mers s’agiteront violemment, la terre dégagera tout ce qu’elle renferme et le monde sera transformé en une formidable masse de poussière donnant l’impression que les êtres ont été écrasés par un marteau géant.

Les versets Coraniques

Le noble Coran affirme que le monde a un âge et une durée bien déterminés:

« Eh quoi ! n’ont-ils pas réfléchi profondément? Allah n’a créé les cieux, la terre et ce qui est entre eux que pour un but sérieux et pour un terme fixé. Cependant, la plupart des hommes refusent de croire à leur rencontre avec leur seigneur ».

Le Coran parle de ce jour terrifiant, à venir, en ces termes: « Ô hommes ! craignez votre seigneur, car le tremblement qui précédera l’heure sera épouvantable. Le jour où il se produira, toute nourrice oubliera ce qu’elle allaite, toute femelle avortera, les hommes te paraîtront ivres bien qu’ils ne le soient point en [réalité]. Le châtiment d’Allah sera terrible ».

Le monde à ce moment-là

En ce qui concerne le sort réservé au monde, le Coran affirme: « lorsque la terre subira de violentes secousses, que les montagnes seront réduites en miettes et deviendront une poussière disséminée. » Il dit également: « et à demander: « quand arrivera le jour de la résurrection? » lorsque la vue sera éblouie, que la lune entrera en éclipse, que le soleil et la lune seront réunis, ce jour-là l’homme demandera: « où fuir? »

« Lorsque les étoiles perdront leur éclat, lorsque le ciel sera lézardé, lorsque les monts seront soufflés ».

« Lorsque le ciel se lézardera, lorsque les astres seront dispersés, lorsque les mers déborderont, lorsque les sépulcres seront sens dessus dessous ».

« Jour où nous ploierons le ciel comme on plie un parchemin portant un écrit ou un rouleau ».

« Lorsque les mers seront portées à l’ébullition ».

« Le jour où le ciel sera comme un métal en fusion ».

Avis de certains astronomes

Dans son ouvrage « la fin du monde », Flammarion affirme que l’apparition de la vie est due à la soumission du système solaire à la force d’attraction générale et la force provenant du centre... cependant ajoute-t-il, que l’on veuille ou pas, ce système finira par se désagréger et le jour viendra où les étoiles s’éteindront et les corps célestes se disperseront ça et là comme les perles d’un collier.

Un autre astronome, dis à ce sujet: « le monde existe suite à une forte explosion qui a eu lieu il y a de cela dix à quinze milliards d’années. La moitié de son énergie a été dépensée pour la propulsion des étoiles dans l’espace tandis que l’autre moitié cumule l’ensemble des galaxies et les prépare à l’explosion finale ».

Le physicien George Gamow dit à son tour: « le diamètre du soleil devrait se multiplier jusqu’à ce qu’il atteigne la circonférence de vénus, tandis que son rayonnement se multiplierait de 10 à 20 millions de fois mettant ainsi les mers et les océans de la terre, en ébullition... ».

Le premier souffle de la trompe

La résurrection commencera par un cri imposant, exprimé dans le Coran par « le souffle de la trompe »: « il sera soufflé dans la trompe. Ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés, sauf ceux qu’Allah voudra épargner. On y soufflera encore et les morts seront aussitôt debout, contemplant ».

Dans un autre verset il est dit: « lorsqu’on sonnera une fois la trompe, que la terre et les montagnes seront soulevées et tassées d’un seul coup, ce jour-là l’événement se produira ! le ciel se fendra. Il sera ce jour lézardé ».

Notre maître Muhammad, qu’Allah prie sur lui et le salue, a dit: « il y aura, à la fin des temps, des dissensions comparables aux parties obscures de la nuit ». Aussi, lorsqu’Allah transcendant est-il, manifestera sa colère contre les gens de la terre, il ordonnera à l’ange isrâfil de souffler dans la trompe d’un souffle de tonnerre contre toute attente des hommes.

Il y a, en définitive, deux souffles, le premier se réfère à l’imposant cri céleste, à la suite duquel le monde prendra fin tandis que toute forme de vie cessera. C’est le souffle universel de la mort qui concerne même les anges.

Le deuxième souffle de la trompe

C’est un souffle qui est aussi effroyable que le premier. Il redonnera vie aux morts qui surgiront de leurs tombes, et, le visage marqué par la terreur, ils s’interrogeront: « ils diront: « malheur à nous ! qui donc nous a réveillés de nos lits ! ».

Et lorsqu’ils réaliseront qu’Allah a tenu sa promesse, ils diront: « voilà ce qu’Allah avait promis ! les messagers étaient sincères ! ».

« Lorsqu’il sera soufflé dans la trompe, vous viendrez en foule ! le ciel sera ouvert et présentera des portes. ».

Ainsi commencera le jugement, en sorte que tout le monde sans exception comparaîtra, dans un état de soumission, devant la cour de justice divine.

L’état psychique des gens durant le rassemblement

Certains versets Coraniques décrivent l’état psychique des gens, au lieu du rassemblement. Ils auront la mine triste, ils seront terrifiés, anxieux, et les battements de leurs cœurs seront si forts qu’ils se feront sentir dans leurs gorges. le noble Coran dit à cet égard:

« Le jour où l’homme fuira son frère, sa mère et son père, sa compagne et ses enfants, chacun ayant ce jour-là, assez à se préoccuper de son sort, ce jour-là, il y aura des visages rayonnants, souriants et optimistes, et des visages terreux, couverts de poussière. Ceux dont les visages seront ainsi seront les infidèles et les libertins ».

Ce jour-là, lorsque la vérité éclatera, les égarés souhaiteront revenir sur terre pour rectifier leurs erreurs, mais il sera trop tard. Les prophètes n’ont-ils pas annoncé ce jour décisif et fatal? ne les ont-ils pas avertis?

Les versets suivants s’adressent aux égarés: « Ô homme ! qu’est-ce qui t’a abusé au sujet de ton seigneur généreux ».

Les prophètes n’ont-ils pas proclamé haut, à travers l’histoire: « répondez à l’appel de votre seigneur avant l’arrivée d’un jour que rien ne saurait différer ! vous n’aurez ce jour-là aucun refuge et il ne vous sera plus possible de nier ».

Résumé

1 - le barzakh est un monde qui commence juste après la mort et s’achève au commencement de la résurrection. Plusieurs versets et récits traitent de ce sujet.

2 - le moment durant lequel l’homme souffre, lorsque son esprit lui est ôté, est l’agonie. La façon dont les esprits sont ôtés diffère d’une personne à une autre, selon son degré de piété.

3 - l’esprit humain, dans le monde du barzakh, entame une nouvelle vie, plus vaste et plus significative, où les plaisirs et les peines sont plus ressentis qu’en ce bas monde. Les rangs occupés par les gens du barzakh diffèrent, en fonction des actions accomplies ici-bas. En outre, dans le monde du barzakh, les élus se rencontrent et les rapports qui les unissent sont tout d’amour et de bonté, tandis que les damnés sont rongés par la rancune et la haine.

4 - A l’approche de la résurrection, le monde connaîtra des événements destructifs.

5 - la résurrection commencera au premier souffle de la trompe. Quant au jugement il débutera au second souffle.

6 - le jour de la résurrection, les hommes auront une mine différente: certains seront souriants, présageant ainsi le bien, d’autres seront tristes, donc présageant le mal.

Questions et débats

1 - Définissez le monde du barzakh et citez des versets Coraniques.

2 - quelle preuve peut-on fournir sur l’existence du monde du barzakh? Expliquez cela.

3 - en combien de groupes ou de catégories, les hommes sont-ils répartis dans le monde du barzakh?

4 - Quelle est la nature des questions auxquelles fera face l’homme dans le monde du barzakh, et quelle est la nature du jugement?

5 - citez les caractéristiques du monde du barzakh.

6 - quels sont les événements que le monde connaîtra au moment de la résurrection? discutez les avis des astronomes sur la fin de l’univers.

7 - à quoi est destinée la trompe de l’ange isrâfîl? Expliquez cela.

8 - Citez les différents états psychiques des hommes au moment de la résurrection et citez quelques versets Coraniques dans ce sens.