read

Question 8: Qui est le Mahdi de la Famille de Mohammad –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille– et pourquoi vivez-vous dans l’attente de sa parousie?

Réponse

Parmi les questions sur lesquelles les religions célestes convergent, celle du Sauveur du monde qui apparaît à la fin des temps, est une des plus importantes. Non seulement la communauté musulmane, mais aussi les communautés juives et chrétiennes attendent la venue de celui qui fera respecter la justice dans le monde. Cette vérité est évidente lorsqu’on se réfère à l’Ancien et au Nouveau Testament 1.

Le Noble Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille– a fait aussi des déclarations à ce sujet qui ont été transmises par les musulmans.

Il a dit:

»لو لم يبق من الدَّهر إلاّ يوم لبعث الله رجلاً من أهل بيتي يَمْلأها عدلاً كما مُلِئْت جَوْراً»

«S’il ne restait qu’un seul jour au monde, Dieu susciterait un homme de ma lignée, afin qu’il remplisse le monde de justice tout comme il avait été rempli d’injustice et d’iniquité». 2

La croyance en ce sauveur est commune aux différentes religions célestes. De nombreux hadith à propos du Mahdî promis se trouvent dans les livres sunnites de Hadith Sahîh (authentiques), et les Mosnad de transmission. Les spécialistes des hadiths et les chercheurs musulmans des deux écoles musulmanes chiite et sunnite, ont écrit une quantité de livres spécialisés à ce sujet. 3

L’ensemble de ces hadiths expose de façon précise, les caractéristiques et les particularités qui correspondent au fils4 de l'Imam Hassan al-‘Askarî5, onzième Imam chiite.

L’essentiel de ces hadith est que cet Imam a le même nom que le Noble Prophète 6 –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille– qu’il est le douzième Imam7 et qu'il fait partie des descendants de Hossein ibn Alî ibn Abî Tâlib –les bénédictions de Dieu soient sur lui–8.

Le Mahdî promis est venu au monde sur un ordre divin en 255 de l’hégire et est vivant aujourd’hui, parmi les gens sans être connu.

Une vie si longue semble incompatible avec les réalités de la science et de l'expérience. Les scientifiques aujourd’hui, cherchent à augmenter la durée de la vie et reconnaissent que l’être humain peut avoir une longue vie si les dommages et les préjudices sont évités. L’histoire également a rapporté des noms de gens qui ont vécu très longtemps.

Le Noble Coran dit à propos du prophète Nûh –les bénédictions de Dieu soient sur lui–:

﴿ فَلَبِثَ فِيهِمْ ألْفَ سَنَةٍ إلاّ خَمْسِيْنَ عاماً ﴾

«Il (Noé) demeura au milieu de son peuple, mille ans, moins cinquante ans». 9

Il dit aussi à propos deYûnos (Jonas) –les bénédictions de Dieu soient sur lui–:

﴿ فَلَولا أَنَّهُ كانَ مِنَ الْمُسَبِّحِيْنَ لَلَبِثَ فِي بَطْنِهِ إلى يَوْمَ يُبْعَثُونَ ﴾

«S’il n’avait pas été de ceux qui louent (Dieu), il serait resté dans son ventre (du poisson) jusqu’au Jour de la Résurrection». 10

De même, les prophètes Khidhr et Îsâ Masîh (Jésus)–les bénédictions de Dieu soient sur eux –, selon le Coran et l’avis unanime des musulmans sont vivants aujourd'hui.

  • 1. Ancien Testament: Psaumes de David, psaumes 96 et 97. Livre du prophète Daniel, Chap.12.
    Nouveau Testament: Evangile selon Saint Matthieu chap.24. Evangile selon Saint Marc Chap.13. Evangile selon Saint Luc Chap.21 rapportent la prédication d'un promis que le monde attend.
  • 2. Sahîh Abî Dâwûd, Vol.2, p.207. Édition égyptienne, Al-Matba‘at at-Tâziyyah. Yanâbî‘ al-Mawaddah, p.432. Nûr al-Absâr, Chap.2, p.154.
  • 3. Kitâb al-Bayân fi Akhbâr Sâhib az-Zamân de Mohammad ibn Yûsûf ibn al-Kandjî Ach-Châfi‘î. Al-Borhân fî Alâmât Mahdî Âkhir az-Zamân de Alî ibn Hisâm od-Dîn, connu sous le nom de Mottaqî Hindî. Kitâb al-Mahdî wal-Mahdawiyyah de Ahmad Amîn Misrî.
    Les savants chiites ont écrit une quantité de livres à ce sujet et il n’est pas aisé de les énumérer. Nous nous contenterons de citer le Al-Malâhim wal-Fitan.
  • 4. Dans la tradition musulmane, on emploie le mot fils à propos de tout descendant, quel que soit le nombre de générations qui le séparent du «père» qu’on lui attribue.
  • 5. Yanâbî’ al-Mawaddah, Chap.76, Manâqib de Jâbir ibn Abdollâh Ansârî.
  • 6. Sahîh Tirmidhî, Vol.2, p.46 Delhi 1342 Mosnad Ahmad, Vol.1, p.376. Le Caire 1313.
  • 7. Yanâbî’ al-Mawaddah, p.443
  • 8. Yanâbî’ al-mawaddah, p.432
  • 9. Sourate «Ankabût» 29:14.
  • 10. Sourate «Sâfât» 57:143 et 144.