read

Question 9: Si le chiisme détient la vérité, pourquoi est-il minoritaire et rejeté par la majorité des musulmans du monde?

Réponse

La connaissance de la vérité et de l’erreur n'a aucun rapport avec le nombre plus ou moins grand, de partisans. Dans le monde d’aujourd’hui, le rapport entre les musulmans et ceux qui nient l’islam est d'environ un cinquième ou un sixième. Les adorateurs de statues, de vaches ou d'autres animistes, constituent la majorité des habitants en Extrême Orient.

La Chine, avec une population qui dépasse le milliard, fait partie des pays communistes et athées, et l’Inde, qui a une population de près d’un milliard d’habitants a une majorité d'adorateurs de statues et de vaches.

La majorité n’est pas un critère de légitimité. Le Noble Coran a souvent blâmé les majorités et a loué certaines minorités. A ce sujet et à titre d’exemples, nous indiquons ici les versets:

﴿ وَلا تَجِدُ أكْثَرَهُمْ شاكِرِيْنَ ﴾

«Tu ne trouveras pas, chez la plupart d’entre eux, la moindre reconnaissance». 1

﴿ إنْ أوْليائُهُ اِلاَّ الْمُتَّقُونَ وَلكِنَّ أكْثَرَهُمْ لا يَعْلَمُونَ ﴾

«Ses amis sont seulement ceux qui Le craignent mais la plupart des hommes ne savent rien». 2

﴿ وَقَلِيْلٌ مِنْ عِبادِيَ الْشَّكُورُ ﴾

«Restreint est le nombre de Mes serviteurs reconnaissants». 3

Par conséquent, l’homme qui sert la vérité ne doit pas tenir compte de la majorité ni se réjouir de faire partie du plus grand nombre.

Il vaut mieux se servir de notre intelligence et tirer profit de sa lumière.

Un homme dit à Alî, le Commandeur des croyants –les bénédictions de Dieu soient sur lui–: «Comment se peut-il que tes ennemis, qui étaient les plus nombreux dans la bataille du chameau, avaient tort?»

L’Imâm –les bénédictions de Dieu soient sur lui– répondit:

«انَّ الحقَّ والباطل لا يعرفان بأقدار الرجال، إعرف الحقَّ تعرف أهله، إعرف الْباطل تعرف أهله».

«La vérité et l’erreur ne se reconnaissent pas au nombre de partisans, connais la vérité et tu reconnaîtras les gens de la vérité. Connais l’erreur et tu reconnaîtras les gens de l’erreur».

Il est nécessaire pour un musulman de résoudre ces questions par la science et la logique, et de réfléchir sur ce verset qui comme une lampe, éclaire le chemin :

﴿ وَلا تَقْفُ ما لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ ﴾

«Ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance». 4

Si la population chiite n’atteint pas le nombre des sunnites, elle représente le quart des musulmans du monde. Les chiites vivent dans toutes les régions musulmanes 5et dans toute l’histoire de l'islam ont produit des savants et des écrivains célèbres.

Les fondateurs des sciences islamiques étaient en majorité chiites:

— Abûl-Aswad ad-Do’alî, inventeur de la syntaxe.

— Khalîl ibn Ahmad, inventeur de la psalmodie.

— Mo‘âdh ibn Moslim ibn Abî Sârah al-Kûfî, spécialiste de la conjugaison arabe.

— Abû ‘Abd Allâh Mohammad ibn Imrân Kâtib Khorâsânî (Marzbânî), précurseur de réthorique.6

Pour une meilleure connaissance des nombreux ouvrages des savants chiites dont le compte est très difficile, nous pouvons nous référer au livre Adh-Dhari‘ah ilâ Tasânîf ach-Chi‘ah.

Pour connaître les grandes personnalités chiites, le livre A‘yân ach-Chi‘ah, et pour nous informer sur l’histoire des chiites, le livre Târîkh ach-Chi‘ah, sont des sources intéressantes auxquelles nous conseillons de vous référer.

  • 1. Sourate «A‘râf» 7: 17.
  • 2. Sourate «Anfâl» 8:34.
  • 3. Sourate «Sabâ» 34:13.
  • 4. Sourate «Isrâ’» 17:36.
  • 5. Pour plus de détails, se référer au livre A‘yân ach-Chi‘ah, Vol.1, 12ème discussion, p.194.
  • 6. Ta’sis ach-Chi‘ah (Sayyid Hassan Sadr).