read

Sourate al-Rahman (Chapitre 55)

La traduction du titre de la Sourate

Le Tout Miséricordieux ; Le Très Miséricordieux ; Le Tout Miséricorde ; Le miséricordieux

Lieu de révélation

La Mecque

Ordre chronologique de sa révélation

Elle fut révélée après la Sourate al-Ra’ad (Chap. 13)

Nombre de versets

78 versets

Les mérites (thawab) de sa lecture

Si on lit cette Sourate pendant le jour et qu’on venait à mourir ce jour-là, on mourra en martyr, il en va de même si on la lit la nuit.

D’autre part, il est recommandé que le lecteur prononce la formule La bichay'in min ala'ika, Rabbî, ukatthib ! (Je ne contredis aucun de Tes Signes, ô Seigneur !), chaque fois qu’il lit le Verset-répétitif Fa-biayyi ala'i Rabbikuma tukath-thiban (Lequel des Signes de votre Seigneur contrediriez-vous ?).

De même celui qui lit cette Sourate, sera présenté le Jour du Jugement sous la plus belle forme humaine devant Allah dont il sera rapproché comme personne d’autre, et Allah demandera alors à la Sourate : « Qui a pris soin de toi et t’as lu avec assiduité pendant la vie terrestre ? », ce à quoi la Sourate répondra « Untel et Untel' ô Seigneur ! ». Sur ce, les personnes désignées auront les visages illuminés et Allah leur dira : « Intercédez en faveur de quiconque vous désireriez » et ils s’exécuteront jusqu’à ce que tous leurs désirs soient réalisés ; après quoi Allah leur dira : « Entrez au Paradis et logez-vous-y à votre gré ».

Il est dit que la récitation de cette Sourate appelle beaucoup de bénédictions et apporte de nombreuses récompenses spirituelles.

En effet, selon Obay Ibn Ka'b, le Prophète (P) a dit : « Allah compatira à la faiblesse de quiconque récite la Sourate al-Rahman ; celui qui la récite aura montré sa gratitude envers les Bienfaits qu’Allah lui a accordés ».

Et d’après un hadith attribué à l’Imam Ja'far al-Sadiq (p) : « Ne manquez pas de réciter la Sourate Al-Rahman (....) laquelle se présentera à son Seigneur, le Jour de la Résurrection, sous forme humaine, impeccablement présentable et dont s’exhale le meilleur parfum, et se placera le plus proche possible d’Allah. Allah lui demandera alors : “Qui te récitait avec assiduité et s’appliquait à ta récitation avec persévérance dans le bas-monde ?” Elle répondra : “Untel, Untel et Untel.” Ceux-ci seront alors blanchis (de tous péchés) et Allah leur dira : “Intercédez en faveur de quiconque vous désirez”. Là ils intercéderont en faveur de tous ceux qu’ils voudront, jusqu’à ce qu’il ne reste plus personne en faveur duquel ils désireront intercéder. Allah leur dira alors : “Entrez au Paradis et installez-vous là où il vous plaira” ».1

Selon l’Imam al-Sadiq également : « On doit réciter la Sourate al-Rahman le vendredi, et dire : “Je ne nie aucun de Tes Bienfaits, O Seigneur !”, chaque fois qu’on récite le Verset : Quel est donc celui des Bienfaits de votre Seigneur que, tous deux, vous nierez ».2

Toujours, selon l’Imam (p) : « Quiconque récite la Sourate al-Rahman, la nuit, et dit “Je ne nie aucun de Tes Bienfaits, O Seigneur !” après chaque récitation du Verset “Quel est donc celui des Bienfaits de votre Seigneur que, tous deux, vous nierez”, Allah le fera escorter d’un Ange protecteur jusqu’au matin, et s’il fait la même chose (la même récitation) à son réveil, le matin, Allah le fera escorter d’un Ange protecteur jusqu’au soir ».3

Recommandations pour sa lecture

Il est recommandé de la lire indifféremment tous les jours. De même il est recommandé de la lire le mardi 14 fois, le mercredi 15 fois, le jeudi 16 fois et ainsi de suite jusqu’au septième jour de la semaine, pour que vos besoins soient satisfaits et que vos ennemis, vos oppresseurs et les corrupteurs soient écrasés.

La signification de sa lecture pendant le rêve

Quiconque se voit en train de la lire en rêve, aura un bienfait dans ce monde et un autre dans l’autre monde.

Le contenu de la Sourate

Cette Sourate se détache des autres chapitres du Coran par beaucoup de ses aspects, et le Noble Prophète l’a qualifiée de 'Arus al-Qor’an (l’Épousée du Coran), c’est-à-dire la plus belle, la plus gracieuse, etc. étant donné que les plus beaux jours de la vie d’une femme ce sont les jours de noces où elle met en évidence toute sa beauté et toute sa grace et qu’elle se voit chérie, choyée et entourée de tous les soins.

En fait la Sourate « Le Miséricordieux » se signale à l’esprit du lecteur aussi bien par sa forme (la force du style, l’intensité des images, la beauté de la description, etc.) que par son contenu (ses thèmes et ses messages).

Le célèbre orientaliste et traducteur du Coran, le Professeur Jacques Berque a dit à propos de ce chef-d’œuvre : « Cette Sourate, en forme de psaume à répons, dirait-on, ou du moins à refrain, serait par sa grace, 'arus al-Qur’an (la Fiancée du Coran). Tout entière elle commente l’attribut divin Rahman (...). Ce qui est sur, c’est que toute la Sourate, comme Mu'allaqa de Labîd, se place, pour des raisons rhétoriques ou didactiques, sous le signe duel. On ne peut rester insensible à son grandiose souffle lyrique ».4

La Sourate « Le Miséricordieux » expose en général les différents Bienfaits matériels, moraux et spirituels qu’Allah a accordés à Ses serviteurs. C’est pourquoi on pourrait l’appeler la « Sourate de la Miséricorde » ou la « Sourate du Bienfait », et c’est la raison pour laquelle elle débute par le Nom béni du « Miséricordieux » qui forme à lui seul un verset, le premier.

On ne manquera pas de remarquer qu’un verset en duel (tous deux, vous...) revient en refrain plus ou moins régulier, trente et une fois : « Quel est donc celui des Bienfaits de votre Seigneur que, tous deux, vous nierez » pour souligner à l’attention aussi bien des humains que des djinns l’évidence et le caractère irréfragable des manifestations de la Miséricorde d’Allah à travers Ses innombrables Bienfaits.

Cependant, on peut diviser les contenus de la Sourate en cinq parties :

- La première partie (qui couvre les premiers versets) met en évidence les grands Bienfaits divins relatifs à la création de l’homme, à son éducation et à son instruction, à sa nourriture spirituelle et corporelle.

- La deuxième partie explique la question de la création des hommes et des djinns.

- La troisième partie énumère les Signes et les Preuves divins sur la terre et dans le ciel.

- La quatrième partie décrit d’une façon précise et détaillée les Bienfaits et les privilèges (matériels et moraux) réservés dans le Paradis aux serviteurs pieux.

- La cinquième partie évoque le destin des pécheurs et des criminels et le chatiment sévère qui les attendra est brièvement abordé.

La raison de cette brièveté dans la présentation du destin des pécheurs, qui contraste singulièrement avec la description très détaillée de la récompense décernée aux croyants pieux tient au fait, justement, que cette Sourate est consacrée à la Miséricorde d’Allah qui touche généralement tout le monde, y compris les pécheurs, surtout lorsqu’ils se montrent repentants.

  • 1. Voir : Majma' al-Bayân Il-’Ulûm-il-Qor’ân d’al-Tabarsî, Sourate « Al-Rahmân ».
  • 2. Voir Majma' al-Bayân Il-’Ulûm-il-Qor’ân d’al-Tabarsî, Sourate « Al-Rahmân ».
  • 3. Voir : Majma' al-Bayân il -'Ulûm-il-Qor’ân d’al-Tabarsî, Sourate « Al-Rahmân ».
  • 4. Le Coran, Essai de traduction de l’arabe annoté et suivi d’une étude exégétique, par Jacques Berque, éd., Sindbad, Paris, 1990, p. 582.