Why Our Youth Is Becoming Non-Religious?

Ikhwani [brothers], I want to take you on a journey of Ma'rifah, Ma'rifah Nuraniya. See, everything in this Deen is based on Ma'rifah. You find that Amir ul-Mu'minin says: "awwal ud-Deen ma'rifatu". The first thing in religion, the basis of religion, is the Ma'rifah of Allah Subhana wa Ta'ala. And you find that this is a general Qa'idah, rule of thumbnail. Ihna [We] in our communities, for our children, for our madaris, for ourselves. When we want to embark upon the journey of spirituality, where is the starting point? If we understand the words of Amir ul-Mu'minin, he says: "awwal ud-Deen ma'rifatu" , ya'ni [well], the first thing in the religion, the basics of religion, the basis of religion is Ma'rifah of Allah. Ma'rifah of Allah Subhana wa Ta'ala has to do with Usul ud-Deen, Aqa'id.

That is why you find Ma'rifah Allah that issues that are taught in 'Ilm ul-Kalam: Tawhid, Adalah, Nubuwwah, Imamah, and Ma'ad. The fifth one is Ma'ad. Ma'ad meaning afterlife. Yawm ul-Qiyamah, when we say that the five aspects of Usul ud-Deen: Tawhid, Adalah, Nubuwwah, Imamah, and Qiyamah, when we outline the fifth Usul ud-Deen is Qiyamah, it may not technically be accurate because Qiyamah or Yawm ul-Qiyamah is a part of the afterlife.

Ma'ad is afterlife that encompasses everything. Yani, it encompasses 'Alam il-Barzakh, it encompasses 'Alam il-Rarj'a, it encompasses Yawm ul-Qiyamah in the Mahshar and it's 50,000 years, and it also encompasses Jannah and Jahannam. Ihna [we] in our Madhab followers of Ahl ul-Bayt, we believe in all these five aspects. So together they come all together collectively as Ma'ad. For you find Amir ul-Mu'minin says that the beginning point of religion is Ma'arif, yanni to do with Aqa'id. Aqa'id is known as Usul ud-Deen. Asl [root, plural Usul], yani the roots of religion, the foundation of religion. Whereas on the other hand, the Fiqh is an expression of Furu' ud-Deen. Yani, the branches.

When you have a tree, the strength of the branches is based on the strength of the roots. If the root is healthy, if the root is well grounded, the entire tree flourishes. Ahna [we], now we take lessons from this. When we want to embark on the journey of spirituality, when we want to introduce din to our children, when we want to make our children, our youth and ourselves more religious, then the starting point is Usul ud-Deen and not Furu' ud-Deen. You take a child right now, and you force him into learning all the Ahkam al-Furu' ud-Deen, he may not necessarily pray and be compliant towards prayers so long as he doesn't know what Tawhid is.

If he doesn't understand the concept of Tawhid, but Shanu as-Salat? [What is prayer?] He is praying to who? He is praying for what? He may not be compliant in his Salat. Which is why when you turn your back from your child, the first minute they get or the first chance they get, they will not pray, or they will not fast. Why?

Because that understanding of Tawhid, that understanding of Usul ud-Deen is weak. The optimal or the prime situation is what? That the beginning point of religion for the children is Usul ud-Deen. If they understand Tawhid it from a very young age, by the time they reach Bulugh [Islamic adulthood], they are compliant with their Salat and they are compliant with their Sawm [fast]. Not because it is forced on them by their parents, because they do it with their heart. They love, they have understood.

They're now their Furu' ud-Deen, their praying, and their practicing of the religion is based on Ma'rifah. On the other hand, you find that throughout history, emphasis on Furu' ud-Deen without emphasis on Usul ud-Deen leads to Nifaq [hipocrisy]. Ahna, We have a big research in regards to this, and a network of Ahadith that show us one of the Alamat that inshaAllah if Allah Subhana wa Ta'ala gives us Tawfiq. One of the lectures that we have is The Signs of Alamat of a Munafiq. Because this issue of Nifaq was touched upon very sharply by Sayyidat an-Nisa' al-'Alamin [Fatimah az-Zahra'] in her Khutba Fadaqiyah in Masjid un-Nabawi. And it is important that we contemplate on the words of Sayyidat an-Nisa' al-'Alamin. You find that one of the traits of Nifaq is over importance on Furu' ud-Deen or using Furu' ud-Deen as a shield to cover up defects in Usul ud-Deen.

You find, yani this Bahts is very interesting how the A'immah have taught us how to recognize things like this, make sure we are safe from their Fitna, make sure we ourselves don't have those characteristics. All these inshaAllah, with the Tawfiq of Allah, in the nights to come.

But the starting point, as we said, Usul ud-Deen, Ma'rifah. And within this Ma'rifah of Tawhid, is Ma'rifah of Nubuwwah, and Ma'rifah of Imamah. And, then there is this one personality, Sayyidat an-Nisa' al-'Alamin [Fatimah az-Zahra'] who connects the institution of Nubuwwah with the institution of Imamah.
 

Ikhwani [frères], je veux vous emmener dans un voyage de Ma'rifah, Ma'rifah Nuraniya. Vous voyez, tout dans ce Deen est basé sur la Ma'rifah. Vous trouvez que Amir ul-Mu'minin dit : "awwal ud-Deen ma'rifatuh". La première chose dans la religion, la base de la religion, est la Ma'rifah d'Allah Subhanahu wa Ta'ala. Et vous trouvez que c'est une Qa'idah (tradition) générale, une règle d'or . Ihna [Nous] dans nos communautés, pour nos enfants, pour nos madaris, pour nous-mêmes. Lorsque nous voulons entreprendre le voyage de la spiritualité, où est le point de départ ? Si nous comprenons les mots de l'Amir ul-Mu'minin, il dit : "awwal ud-Deen ma'rifatu", ya'ni [c'est à dire], la première chose dans la religion, les bases de la religion, le fondement de la religion est la Ma'rifah (la connaissance) d'Allah. La Ma'rifah (connaissance) d'Allah Subhana wa Ta'ala a à voir avec Usul ud-Deen, Aqa'id.

C'est pourquoi vous trouvez Ma'arif Allah qui traite des questions qui sont enseignées dans 'Ilm ul-Kalam: Tawhid, Adalah, Nubuwwah, Imamah, et Ma'ad. Le cinquième est Ma'ad. Ma'ad signifie vie après la mort. Yawm ul-Qiyamah, lorsque nous disons que les cinq aspects de Usul ud-Deen : Tawhid, Adalah, Nubuwwah, Imamah et Qiyamah, lorsque nous soulignons que le cinquième Usul ud-Deen est Qiyamah, cela peut ne pas être techniquement exact car Qiyamah ou Yawm ul-Qiyamah est une partie de l'au-delà.

Ma'ad est le terme qui englobe tout ce qui est après la mort qui englobe tout. C'est à dire qu'il englobe 'Alam il-Barzakh, il englobe 'Alam il-Rarj'a, il englobe Yawm ul-Qiyamah dans le Mahshar et ses 50 000 ans, et il englobe également Jannah (Paradis) et Jahannam (Enfer). Nous, dans notre Madhab (école de pensée), les adeptes d'Ahl ul-Bayt, nous croyons en ces cinq aspects. Donc ensemble, ils sont réunis collectivement sous le nom de Ma'ad. Pour vous trouvez Amir ul-Mu'minin dit que le point de départ de la religion est Ma'arif, c'est à dire ce qui concerne les Usul, Aqa'id. Aqa'id est connu sous le nom de Usul ud-Deen. Asl [racine, pluriel Usul], c'est à dire les racines de la religion, le fondement de la religion. Alors que d'autre part, le Fiqh est une expression de Furu' ud-Deen. C'est à dire les branches.

Lorsque vous avez un arbre, la force des branches est basée sur la force des racines. Si la racine est saine, si la racine est bien ancrée, l'arbre entier s'épanouit. Nous tirons donc des leçons de cela. Lorsque nous voulons nous lancer dans le voyage de la spiritualité, lorsque nous voulons introduire le din à nos enfants, lorsque nous voulons rendre nos enfants, nos jeunes et nous-mêmes plus religieux, alors le point de départ est Usul ud-Deen et non Furu' ud-Deen. Vous prenez un enfant maintenant, et vous le forcez à apprendre tous les Ahkam al-Furu' ud-Deen, il ne priera pas nécessairement et ne sera pas conforme aux prières tant qu'il ne saura pas ce qu'est le Tawhid.

S'il ne comprend pas le concept du Tawhid, mais qu'est donc que la Salat ? [Qu'est-ce que la prière?] Il prie qui ? Il prie pour quoi ? Il peut ne pas être conforme dans sa Salat. C'est pourquoi, lorsque vous tournez le dos à votre enfant, à la première minute ou à la première occasion qu'il aura, il ne priera pas ou ne jeûnera pas. Pourquoi?

Parce que cette compréhension du Tawhid, cette compréhension de Usul ud-Deen est faible. Quelle est la situation optimale ou primordiale ? Que le point de départ de la religion pour les enfants soit Usul ud-Deen. S'ils comprennent le Tawhid dès leur plus jeune âge, lorsqu'ils atteignent le Bulugh [l'âge adulte islamique], ils respectent leur Salat et leur Sawm [jeûne]. Non pas parce que leurs parents le leur imposent, mais parce qu'ils le font avec leur cœur. Ils aiment, ils ont compris.

Leur Furu' ud-Deen, leur prière et leur pratique de la religion sont maintenant basés sur la Ma'rifah. D'un autre côté, on constate qu'à travers l'histoire, l'accent mis sur le Furu' ud-Deen sans mettre l'accent sur l'Usul ud-Deen conduit au Nifaq [hypocrisie]. Nous avons une grande recherche à ce sujet et un corpus d'Ahadiths qui nous montrent que c'est là l'un des Alamat (signe) de l'hypocrisie. InshaAllah si Allah Subhana wa Ta'ala nous donne le Tawfiq (nous le permet), une des conférences à venir porte sur les signes (Alamat) de l'hypocrite (Munafiq). Parce que cette question du Nifaq a été abordée de manière très précise par Sayyidat an-Nisa' al-'Alamin [Fatimah az-Zahra'] dans sa Khutba (discours) Fadaqiyah à Masjid un-Nabawi ( mosquée du Prophète). Et il est important que nous contemplions les paroles de Sayyidat an-Nisa' al-'Alamin. On constate que l'une des caractéristiques du Nifaq est l'importance excessive accordée au Furu' ud-Deen ou l'utilisation du Furu' ud-Deen comme bouclier pour couvrir les défauts de l'Usul ud-Deen.

Vous trouverez cette recherche très intéressante et comment les A'immah nous ont appris comment reconnaître des choses comme ça, s'assurer que nous sommes à l'abri de leur Fitna (épreuve), s'assurer que nous-mêmes n'avons pas ces caractéristiques. Tout cela inshaAllah, avec le Tawfiq d'Allah, dans les nuits à venir.

Mais le point de départ, comme nous l'avons dit, Usul ud-Deen, Ma'rifah. Et dans cette Ma'rifah du Tawhid, il y a la Ma'rifah de la Nubuwwah, et la Ma'rifah de l'Imamah. Et puis, il y a cette personnalité, Sayyidat an-Nisa' al-'Alamin [Fatimah az-Zahra'] qui relie l'institution de la Nubuwwah à l'institution de l'Imamah.