read

Question 26: Le fait de célébrer l'anniversaire des Amis de Dieu constitue-t-il une innovation en matière de religion ou de l'associationnisme?

Réponse

Bien que le respect et le rappel du souvenir des dignes serviteurs de Dieu, et les cérémonies en l'honneur de l'anniversaire de leur naissance, sont des questions évidentes du point de vue de la raison, nous exposerons néanmoins les preuves de leur licité, pour éliminer toute forme de doute dans ce domaine:

1- L’organisation de ces cérémonies est une manifestation de notre affection

Le Noble Coran invite les musulmans à l’amour du Noble Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille– et des Gens de sa Demeure:

﴿ قل لا أسألكم عليه أجراً إلاّ المودّة في الْقربى ﴾

«Dis: «Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n’est votre affection envers mes proches». 1

L’organisation de cérémonies en l’honneur des Amis de Dieu est une manifestation de l’amour et de l’attachement que les gens ont pour eux et va dans le sens des enseignements coraniques.

2- Ces cérémonies sont un hommage au Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille–.

Le Coran, outre le soutien exporté à de Dieu –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille–, présente la glorification du Prophète comme un critère de salut et de félicité.

﴿فَالَّذِيْنَ آمَنُوا بِهِ وَعَزَّرُوْهُ وَنَصَرُوْهُ وَاتَّبَعُوا النُّورَ الَّذِيْ اُنْزِلَ مَعَهُ اولئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُون﴾

«Ceux qui auront cru en lui; ceux qui l’auront honoré; ceux qui l'auront accompagné; ceux qui auront suivi la lumière descendue avec lui: voilà les bienheureux!» 2

Ce verset montre clairement que le fait d’honorer l’Envoyé de Dieu –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille– est permis et accepté du point de vue de l’islam et que les cérémonies d'anniversaire qui perpétuent le souvenir du Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille– et en font la louange, sont l’objet de la satisfaction divine. Car dans ce verset, quatre qualités sont exposées à propos de ceux qui seront sauvés:

La foi: "الذين آمنوا به"; «Ceux qui auront cru en lui».

Suivre sa lumière: "وَاتَّبَعُوا النُّورَ الَّذِيْ اُنْزِلَ مَعَهُ"; «Ceux qui auront suivi la lumière descendue avec lui».

L’accompagner: " وَنَصَرُوْهُ"; «Ceux qui l’auront accompagné».

La glorification et louange de son degré: "وَعَزَّرُوْهُ"; «Ceux qui l’auront honoré».

Par conséquent, le respect et l’hommage au Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille–, en plus de la foi et de l'obéissance à ses prescriptions, sont des obligations pour le croyant et le respect de la prescription coranique "وَعَزَّرُوْهُ".

3- Ces cérémonies prouve notre respect et notre obéissance aux ordres divins

Dieu, dans le Coran dit à propos du Noble Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille–:

﴿ وَرَفَعْنا لَكَ ذِكْرَكَ ﴾

«N’avons-Nous pas exalté ta renommée?» 3

Ce verset montre que Dieu désire que la gloire et la grandeur du Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille– augmentent de jour en jour dans le monde et Dieu Lui-même, dans le Coran le glorifie.

Nous suivons notre Livre céleste, en organisant ces grandioses cérémonies, en honorant l’éminent degré de ce modèle de perfection. Dans cette voie, nous ne faisons que suivre l'exemple du Seigneur des mondes.

Les musulmans, dans ces cérémonies, n’ont d’autre but que de renforcer le prestige du Noble Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille–.

4- La Révélation n’est pas moins importante que l'envoi de la manne

Le Noble Coran fait ce récit par la bouche du prophète de Dieu, Isâ –les bénédictions de Dieu soient sur lui–:

﴿ قالَ عِيْسَی ابْنُ مَرْيَم أللّهُمَّ رَبَّنا أنْزِلْ عَلَيْنا مائِدَةً مِنَ السَّماءِ تَكُونُ لَنا عِيْداً لِأَوَّلِنا وَاخِرِنا وَايَةً مِنْكَ وَارْزُقْنا وَأنْتَ خَيْرُ الرّازِقِيْنَ ﴾

«Jésus, fils de Mariam, dit: «Mon Dieu, notre Seigneur! Du ciel, fais descendre sur nous un plateau servi! Ce sera pour nous une fête – pour le premier et pour le dernier d’entre nous – et un signe venu de Toi. Pourvois-nous des choses nécessaires à la vie; Tu es le meilleur des dispensateurs de tous les biens». 4

Le prophète Jésus –les bénédictions de Dieu soient sur lui– demande à Dieu de faire descendre la manne du ciel et promet de fêter l'anniversaire de ce jour.

Quand un noble prophète fête le jour où la manne céleste qui est une cause de plaisir pour le corps, est descendue, pourquoi les musulmans dans le monde n'organiseraient-ils pas des cérémonies en souvenir du jour de la Révélation ou de l’anniversaire du Noble Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille– qui est la voie du salut et le Sauveur de l'humanité?

5- La conduite des musulmans

Les adeptes de l'islam, aux époques les plus reculées, ont organisé ces cérémonies pour honorer le souvenir du Noble Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille–.

Hossein ibn Mohammad Diyârbakirî écrit dans le Târîkh al-Khamîs:

»ولايزال أهل الإسلام يحتفلون بشهر مولده عليه السّلام ويعملون الولائم ويتصدّقون في لياليه بأنواع الصّدقات ويظهرون السّرور ويزيدون في المبرّات ويعتنون بقرائة مولده الكريم ويطهر عليهم من بركاته كلّ فضلٍ عميمٍ «

«Les musulmans du monde célèbrent la naissance du Prophète –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille–. Ils organisent des festins, s’acquittent de l’aumône les soirs de ce mois, font diverses bonnes actions, s’efforcent de lire le récit de sa naissance et révèlent à tout le monde, ses miséricordes et ses bénédictions, partout présentes». 5

Ce texte montre bien la légitimité et la dignité des cérémonies en souvenir des Amis de Dieu, du point de vue du Coran et de la conduite des musulmans, et l'erreur de ceux qui considèrent ces fêtes comme une innovation car la bid‘a (innovation) est l’approbation, sous une forme particulière ou générale, d'une activité qui n’est pas reconnue par le Coran et la Sunna, alors que, comme nous l'avons dit, ces fêtes entrent exactement dans le cadre des recommandations coraniques et prophétiques.

Ces cérémonies sont organisées uniquement pour manifester le respect et rendre honneur aux dignes serviteurs de Dieu, tout en reconnaissant leur servitude et leur dépendance au Seigneur des mondes, et s’accordent complètement avec le principe de l’Unicité et du Monothéisme.

Le discours de ceux qui considèrent ces cérémonies en l’honneur des Amis de Dieu comme de l'associationnisme (chirk) ou du polythéisme, n’a donc aucun fondement.

  • 1. – Sourate «Chûrâ» 42:23.
  • 2. Sourate «A‘râf» 7:157.
  • 3. Sourate «Inchirâh» 94:4.
  • 4. Sourate «Mâ’ida» 5:114.
  • 5. Hossein ibn Mohammad ibn Hassan Diyârbakirî, Târîkh al-Khamîs, Vol.1, p.223. Imprimé à Beyrouth.